Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Tour de France 2020 : le Français Nans Peters remporte en solitaire la 8e étape à Loudenvielle, Thibaut Pinot perd toute chance au général

Les coureurs de la Grande Boucle se sont attaqués samedi aux premiers sommets des Pyrénées, entre Cazères-sur-Garonne et Loudenvielle. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le cycliste français Nans Peters passe la ligne d'arrivée lors de la 8e étape du Tour de France 2020, le 5 septembre 2020 à Loudenvielle (Hautes-Pyrénées).  (STUART FRANKLIN / AFP)

Deuxième victoire française pour l'édition 2020 de la Grande Boucle ! Après le succès de Julian Alaphilippe, le cycliste français Nans Peters, membre de l'équipe AG2R La Mondiale, a décroché la 8e étape du Tour de France, première dans les Pyrénées entre Cazères-sur-Garonne (Haute-Garonne) et Loudenvielle (Hautes-Pyrénées), samedi 5 septembre. 

"C'est de la folie ! Chercher une étape sur le Tour de France, c'était un rêve, c'est fou !", a réagi le cycliste français de 26 ans, déjà vainqueur lors d'une étape de montagne du Giro l'an dernier, mais nouveau sur le Tour de France. Le coureur français a faussé compagnie à son principal rival, le Russe Illnur Zakarin, après avoir vu qu"il "descendait comme une chèvre". C'est dans l'arrivée vers Loudenvielle que le coureur isérois a scellé son succès, après avoir résisté dans la montée du col de Peyresourde, devant une foule compacte.

Tour de France : une foule compacte au sommet du col de Peyresourde

Du côté du classement général, le coureur britannique Adam Yates conserve le maillot jaune à l'issue de cette 8e étape. Mais il a dû s'employer pour résister aux attaques des outsiders, de Tadej Pogacar à Guillaume Martin en passant par Romain Bardet. Ces derniers figurent dans le nouveau top 10 du classement général, toujours aussi serré.

Cette 8e étape a également été marquée par la terrible défaillance, en pleine ascension, de l'un des favoris de la course, le Français Thibaut Pinot. A 40 kilomètres de l'arrivée, le leader de la Groupama-FDJ a été distancé dans le col hors catégorie du Port de Balès, l'avant-dernière ascension du jour, perdant ainsi ses chances de victoire. Son écart avec la tête de la course s'est creusé, atteignant près de 25 minutes. Le cycliste était déjà tombé au sol lors des trois derniers kilomètres de la première étape du Tour, samedi 29 août. Depuis, il traînait sa douleur et passait chaque jour trois heures au soin. Son manager, Marc Madiot, concédait au micro de France 2 : "On a réussi à masquer les choses pendant plusieurs jours, mais quand on arrive dans les moments de vérité, ça ne suffit pas."

Très affecté, le coureur de l'équipe Groupama-FDJ a évoqué l'idée d'arrêter de chasser le classement général, une façon de courir qui bride sa nature offensive. "J'ai tellement mal au dos que je n'ai pas de force, je n'arrive pas à pédaler... (...) C'est une journée compliquée, je veux m'excuser auprès de mes équipiers. C'est un échec pour tout le monde. Aujourd'hui, c'est peut-être un tournant dans ma carrière. C'est trop d'échec pour moi."

Tour de France : "C'est peut-être un tournant dans ma carrière" réagit Thibaut Pinot après sa contre-performance

Dimanche, les coureurs traverseront le Béarn, entre Pau et Laruns, lors de la 9e étape, avec principalement deux cols de première catégorie, Hourcère et Marie-Blanque, sur les 153 kilomètres du parcours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.