Tour d'Espagne : l'équipe de Chris Horner rejette les accusations de dopage

Alors que l'Agence antidopage espagnole voulait effectuer un contrôle sur lui, l'Américain, vainqueur dimanche de la "Vuelta", est introuvable. Son équipe, Radioshack, assure qu'il s'agit d'une erreur de l'agence.

L\'Américain Chris Horner célèbre sa victoire sur le Tour d\'Espagne, le 15 septembre 2013 à Madrid (Espagne). 
L'Américain Chris Horner célèbre sa victoire sur le Tour d'Espagne, le 15 septembre 2013 à Madrid (Espagne).  (JAIME REINA / AFP)

La victoire de l'Américain Chris Horner (Radioshack) lors du Tour d'Espagne, dimanche, semble déjà entachée de soupçons. Le quotidien espagnol As révèle, lundi 16 septembre, que l'Agence antidopage espagnole (AEA) a voulu effectuer un contrôle sur le cycliste de 41 ans lundi matin. Mais celui-ci reste introuvable aussi bien dans sa chambre que dans un autre hôtel où il aurait pu se trouver. 

Quelques heures après, son équipe a réagi dans un communiqué. "Chris Horner a actualisé sa localisation auprès de l'Usada [l'Agence américaine antidopage] avant le départ de la dernière étape, en donnant à l'Agence le nom de son hôtel pour la nuit, le numéro de sa chambre et le numéro de téléphone de sa chambre. Chris Horner a reçu un mail de confirmation", assure RadioShack, qui joint en copie le fameux e-mail de confirmation, mis en ligne sur Eurosport.fr. Autrement dit, l'Agence antidopage espagnole se serait trompée d'hôtel...

Même si RadioShack rejette la faute sur l'AEA, ce couac jette une ombre sur la victoire surprise de son coureur à Madrid. Chris Horner avait lui-même souligné son exploit, indiquant qu'"un gars de mon âge qui gagne un grand Tour, c’est quelque chose que vous ne reverrez peut-être plus de votre vie !" Le coureur pourrait écoper d'une amende importante pour son absence, comme cela est prévu par la loi antidopage.