Cet article date de plus de huit ans.

Sylvain Georges dans la tourmente

Contrôlé positif au stimulant Heptaminol le 10 mai dernier sur le Giro, Sylvain Georges a été accablé par l'échantillon B. Le coureur français de la formation AG2R s'expose donc à des sanctions de la part de l'UCI.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Désormais, Sylvain Georges est à la merci de l'UCI. Contrôlé positif à l'Heptaminol, un stimulant, sur le Giro le 10 mai dernier, le coureur AG2R a vu l'échantillon B confirmer ce premier résultat. S'il plaide la prise d'un médicament en vente libre contenant une substance interdite, une "erreur idiote" selon son directeur, Vincent Lavenu, le Français devrait être suspendu. Son équipe l'avait d'ailleurs écarté du Tour d'Italie dès l'annonce de son contrôle positif. "Conformément au règlement, l'UCI demandera à la Fédération française de cyclisme d'ouvrir une procédure disciplinaire contre le coureur", a confié l'Union cycliste internationale prendre les devants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.