Cyclisme : Romain Bardet disputera son dernier Tour de France cet été et prendra sa retraite en juin 2025

En prolongeant son contrat d'un an avec sa formation, le deuxième du Tour de France 2016 a annoncé qu'il mettrait un terme à sa carrière sur route après le Critérium du Dauphiné 2025.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Romain Bardet au départ de la 20e étape du Giro 2024, à Alpago (Italie) le 25 mai 2024. (LUCA BETTINI / AFP)

Une nouvelle page va se tourner pour le cyclisme français. Après la retraite en fanfare de Thibaut Pinot en octobre dernier, un autre coureur emblématique du peloton tricolore va tirer sa révérence. Romain Bardet a annoncé, vendredi 21 juin, dans un communiqué de son équipe dsm-firmenich PostNL, qu'il prendrait sa retraite du cyclisme sur route en juin 2025. Il prolonge son bail avec la formation néerlandaise d'un an, et disputera la Grande Boucle pour la dernière fois cet été (du 29 juin au 21 juillet).

Son principal objectif l'année prochaine sera à nouveau le Giro, où il visera "une victoire d'étape" pour compléter sa collection sur les Grands Tours, avant de faire ses adieux sur le Critérium du Dauphiné en juin, sa "course préférée dans le calendrier".

Une pige en gravel après sa retraite sur route

Avec dix victoires à son palmarès, l'ancien pensionnaire de la formation AG2R est l'une des têtes d'affiche du cyclisme français depuis une décennie. Deuxième du classement général du Tour de France 2016 derrière le Britannique Christopher Froome, Romain Bardet a terminé troisième l'année suivante et décroché quatre autres top 10.

Il a également remporté trois étapes sur la Grande Boucle, en 2015, 2016 et 2017, et a gagné le maillot à pois du meilleur grimpeur en 2019. Encore deuxième de Liège-Bastogne-Liège cette année, derrière l'intouchable Tadej Pogacar, Romain Bardet laissera la marque d'un coureur élégant, pur grimpeur et de plus en plus offensif au fil de sa carrière.

Après sa retraite du cyclisme sur route, l'Auvergnat se consacrera "avec enthousiasme" au gravel, pratique à mi-chemin entre cyclisme sur route et VTT. Ces dernières années, plusieurs anciennes gloires de la route ont fait la transition vers cette discipline en fin de carrière, comme l'Espagnol Alejandro Valverde ou le Belge Greg van Avermaet. Romain Bardet ambitionne de participer aux championnats du monde de gravel 2025 à Nice.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.