Cet article date de plus de quatre ans.

Pinot, roi du contre-la-montre, chez lui aux Championnats de France

Pour la première fois de sa carrière, Thibaut Pinot remporte le Championnat de France de contre-la-montre, pas loin de chez lui, sur le parcours de Vesoul. Sous une chaleur écrasante qui a mis les organismes à rude épreuve, le coureur de la FDJ a dominé son coéquipier Anthony Roux et Tony Gallopin qui complètent le podium. Ce succès de Pinot confirme à la fois sa forme du moment et ses énormes progrès dans l'effort solitaire.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Thibaut Pinot va devoir gérer le contre-la-montre  (DE WAELE TIM / TDWSPORT SARL)

Thibaut Pinot est un coureur à part dans le paysage du cyclisme français. Son premier essai aux Championnats de France du contre-la-montre est un coup de maître ! Sur l'exigeant parcours autour de Vesoul, tracé il est vrai pour favoriser ses qualités, le grimpeur de la FDJ n'a pas flanché, confirmant ainsi qu'il n'est plus seulement un adepte des cimes mais qu'il peut aussi briller sur l'effort solitaire. En 1 h 04 min 01 sec, Pinot a devancé Anthony Roux (49'') et Tony Gallopin (1'18''). Longtemps à la lutte avec le vainqueur du jour, Jérôme Coppel et Sylvain Chavanel ont craqué dans le final, écrasés par la chaleur.

Un doublé pour Pinot ?

Car outre le parcours difficile, la chaleur extrême qui a baigné Vesoul ce jeudi a été un élément déterminant de la journée. Tous les coureurs ont souffert et ceci n'offre que plus de relief au succès de Thibaut Pinot. Vainqueur d'un contre-la-montre au Tour de Romandie, Pinot ne cesse de grandir, bien aidé par une équipe FDJ qui s'est doté d'un vélo extrêmement compétitif sur le chrono. Dimanche sur la course en ligne, l'ancien troisième du Tour de France (2014) fera une nouvelle fois partie des favoris. Et il pourrait devenir le premier coureur à réaliser le doublé aux Championnats de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.