Moteur retrouvé dans un vélo en Dordogne : le cycliste périgourdin privé de compétition pendant cinq ans

Contrôlé en octobre avec un moteur dans son vélo lors d'une course, le cycliste périgourdin a écopé de cinq ans d'interdiction de participation aux compétitions par la Fédération française de cyclisme, rapporte France Bleu Périgord, mercredi.

Le vélo truqué et le dispositif ont été exposés lors d\'une conférence de presse en octobre 2017.
Le vélo truqué et le dispositif ont été exposés lors d'une conférence de presse en octobre 2017. (RADIO FRANCE / BENJAMIN FONTAINE)

Le cycliste périgourdin, contrôlé en octobre dernier lors d'une course avec un moteur dans son vélo, est privé de compétition pendant cinq ans, a rapporté, France Bleu Périgord, mercredi 31 janvier. La Fédération française de cyclisme (FFC) a indiqué également que sa licence lui a été retirée jusqu'au 15 novembre 2022.

Exclu de toutes les compétitions de la FFC

Ce cycliste de 43 ans a désormais interdiction de participer "directement ou indirectement à l'organisation et au déroulement des compétitions et manifestations sportives autorisées par la FFC" au cours des cinq prochaines années, précise le communiqué.

La supercherie avait été découverte lors d'une course cycliste amateur à Saint-Michel-de-Double (Dordogne). L'homme avait recueilli 5 000 euros de prime. Il s'agit du deuxième cas mondial de fraude technologique avec un vélo motorisé, mais le premier dans le monde amateur.