Mondiaux de cyclisme : les Bleus en argent sur le relais mixte du VTT cross-country, derrière leurs rivaux suisses

Longtemps devant les Helvètes, les Bleus ont craqué dans l'avant-dernier relais, et Jordan Sarrou n'a pas réussi à revenir sur Nino Schurter dans le dernier tour.
Article rédigé par Adrien Hémard-Dohain, franceinfo: sport - De notre envoyé spécial
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Julien Hémon lors du relais mixte de VTT Cross Country, le 9 août 203. (JANE BARLOW / MAXPPP)

Première course, et première médaille pour le VTT cross-country tricolore, mais toujours pas d'or pour la délégation française à ces Mondiaux 2023. Pour le début des épreuves tout-terrain mercredi 8 août, à Glentress Forest, l'équipe de France a décroché l'argent sur le relais mixte par équipe.

Les six Français alignés, avec Loana Lecomte et Jordan Sarrou en têtes d'affiche, ont terminé derrière les Suisses de la légende Nino Schurter, qui conservent leur titre. Le Danemark complète le podium de cette épreuve qui ne sera pas au programme des prochains Jeux olympiques.

La Suisse remporte le premier duel

Ambitieuse sur ce relais après avoir fini hors du podium et donc perdu son titre l'an passé à domicile, l'équipe de France était pourtant bien entrée dans sa course. Composé - comme le veut le règlement - de deux athlètes juniors (Julien Hémon, Anaïs Moulin), deux espoirs (Adrien Boichis, Line Burquier) et deux élites (Loana Lecomte, Julien Sarrou), le relais tricolore visait l'or au départ de ce relais composé de 6 tours de 3,5 km, soit un par athlète.

Après un gros départ de Boichis, les Bleus se sont installés dans le trio de tête, alors que la Suisse a pris du retard à la surprise générale. Jamais plus loin que la 4e place, la France a pris les devants à mi-course, après deux gros relais de Loana Lecomte et Line Burquier. L'avance s'est envolée pendant le relais de la junior Anaïs Moulin. 

Au moment de s'élancer pour le dernier tour, Jordan Sarrou (champion du monde 2020) avait un retard de 13 secondes à combler sur la Suisse. Pas une mince affaire, face à la légende Nino Schurter, dix fois champion du monde en individuel, et sept fois en relais mixte. A 37 ans, la légende du cross-country n'a pas faibli et a géré l'avance des siens, pendant que Sarrou a sécurisé l'argent pour les Bleus.

Au-delà de la bataille pour l'or, ce bras de fer à distance entre Suisses et Français avait un autre enjeu. En conservant son titre, la Suisse a obtenu un huitième sacre en relais mixte, et devient ainsi la nation la plus titrée de l'histoire dans la discipline devant... la France. Les Bleus pourront prendre leur revanche en individuel dès jeudi, avec le cross-country short track, et samedi avec le cross-country olympique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.