Mondiaux de cyclisme : désillusion pour Anthony Jeanjean en BMX Freestyle Park, qui "reste mobilisé" à un an des JO 2024

Favori pour le titre mondial, le Français a chuté sur ses deux runs lundi, aux Mondiaux de Glasgow, et terminé dernier de la finale.
Article rédigé par Adrien Hémard-Dohain, franceinfo: sport - De notre envoyé spécial
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Anthony Jeanjean, lors de la finale de BMX Freestyle Park le 7 août 2023, à Glasgow (Royaume-Uni). (OLI SCARFF / AFP)

Un obélisque et un palais de verre : qu'on ne s'y trompe pas, Anthony Jeanjean et le BMX n'avaient pas encore posé leurs roues place de la Concorde, qui accueillera le BMX Freestyle lors des JO de Paris 2024. Mais le parc Glasgow Green avait quelques airs du futur terrain de jeu de ces voltigeurs du cyclisme, la finale des championnats du monde servant de répétition générale à un an des Jeux.

Malheureusement, Anthony Jeanjean n'y a pas signé le récital attendu, avec deux runs stoppés nets par une fausse note : deux chutes, chacune sur le même module. Alors que la finale était interrompue par la pluie, le Tricolore est revenu sur sa performance, plus touché moralement que physiquement : "J'ai un peu mal aux genoux, aux chevilles, au cou, mais je suis surtout très déçu. J'ai fait de très beaux entraînements, sans tomber, j'avais un run gagnant ou podium."

"Je me sentais bien en partant. Je tombe sur le même tricks, alors que je le fais tous les jours. Je l'ai fait dix fois depuis que je suis arrivé ici, sans tomber."

Anthony Jeanjean

après la finale des Mondiaux

Alors que la pluie venait de cesser, permettant à la finale d'aller à son terme après plus d'une heure et demie de spectacle, devant un public nombreux et séduit par cette discipline spectaculaire, Anthony Jeanjean a peiné à expliquer son échec du jour, au même titre que son entraîneur Florian Ferrasse : "Sur le deuxième run il est bien parti. Il a peut-être eu une erreur de trajectoire, un manque de vitesse, ce qu'il fait qu'il chute. On est un peu déçu".

Alors qu'Anthony Jeanjean pouvait prétendre à un podium après sa troisième place lors des qualifications, le Français est parti à la faute lors de ses deux runs. Il ne prend donc que la dernière place de ces Championnats du monde.
BMX Freestyle Park (H) : Anthony Jeanjean dernier après une chute sur chacun de ses runs Alors qu'Anthony Jeanjean pouvait prétendre à un podium après sa troisième place lors des qualifications, le Français est parti à la faute lors de ses deux runs. Il ne prend donc que la dernière place de ces Championnats du monde.

Avant de revisionner les ralentis, le triple champion d'Europe a toutefois refusé de rejeter la faute sur la météo. "Dimanche, on a eu une longue journée. Je devais rouler à 13 h 30 et j'ai fini à 20 heures... Ça n'a pas aidé mais c'est moi qui suis sur le vélo, qui fais les erreurs. Ça fait partie du jeu de s'adapter. Je l'ai très bien fait lors des qualifications, donc ce n'est pas une excuse."

Un rêve olympique toujours d'actualité

Parti au sol à deux reprises, sur la même figure, Anthony Jeanjean s'est élancé dans le park alors que le vent redoublait d'intensité et que les nuages menaçaient. "Le vent, le froid, l'attente sont des paramètres qui ont un peu pénalisé cette finale", regrette Florian Ferrasse, pointant du doigt la longueur d'une finale à 24 coureurs, contre 12 aux JO, et donc deux fois plus longue. A cette attente, il a fallu ajouter la pression dans la foulée du run strastophérique du Britannique Kieran Reilly. "Il a fait un gros passage, mais on a une manière de courir complètement différente. Je me suis dit 'ok il a fait 95, let's go je vais faire 97'", a retracé Anthony Jeanjean.

Anthony Jeanjean après sa chute en finale des Mondiaux de BMX Freestyle Park, le 7 août 2023. (OLI SCARFF / AFP)

Mais après sa chute, la journée qui aurait pu le parer d'arc-en-ciel a viré à la douche froide pour le Tricolore, dernier de la finale. Deuxième de la Coupe du monde de la discipline, trois fois champion d'Europe et de France, le rider de Sérignan était attendu à Glasgow, pour des Mondiaux qui devaient le lancer vers son rêve olympique. Mais avant de faire vibrer le public français place de la Concorde, il faudra digérer cette désillusion.

"C'était une étape importante pour moi, mais je reste mobilisé, focus sur Paris 2024. C'est ma priorité. Je sais ce que j'ai à travailler pour la suite et pour les JO. Je vais rentrer bosser, et ça va le faire. Ça ne remet rien en cause, au contraire."

Anthony Jeanjean

après la finale des Mondiaux

Pas du genre à baisser la tête, le Français a rassuré sur son état d'esprit : "On n'aime pas quand ça se passe comme ça, mais ça rebooste et ça renvoie au travail. C'est nécessaire des fois. Sur le coup, ce n'est pas simple, mais ça va me servir pour la suite." 

Une suite qui s'annonce prometteuse, et pleine de surprises, a assuré l'athlète. "J'ai déjà plein d'idées de tricks que je pose à l'entraînement, qui vont scorer énormément. J'essaie de garder la surprise pour Paris, avec des choses qui n'ont jamais été faites..." En parlant de promesse, à l'heure de quitter le Glasgow Green, Anthony Jeanjean a conclu ainsi : "Je vais arriver le plus prêt possible à Paris".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.