Milan - Turin : Arnaud Démare (Groupama - FDJ) s'impose au sprint à quelques jours de Milan - San Remo

Arnaud Démare taille patron ! Le Français de la formation Groupama-FDJ a remporté de main de maître Milan - Turin mercredi en réglant un sprint au plateau relevé. Dans les rues de Stupingi, Démare a devancé le gratin mondial : Caleb Ewan, Wout Van Aert et Peter Sagan suivent derrière le Tricolore. A trois jours de Milan - San Remo, ce succès est la meilleure des préparations pour le Nordiste.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Arnaud Démare (Groupama-FDJ) lève les bras sur Milan - Turin (MARCO BERTORELLO / AFP)

C'est une très belle victoire pour Arnaud Démare ! Ce Milan-Turin était destiné à se disputer au sprint tant les dénivelés étaient faibles sur les routes italiennes sur le parcours remodelé de cette édition 2020. Le Français a su parfaitement saisir l'occasion pour devancer sans discussion un plateau de finisseurs royal : Caleb Ewan (Lotto-Soudal) 2e, Wout Van Aert (Jumbo-Visma) 3e, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) 4e, rien que ça !

Démare a su éviter les rares pièges du jour, à savoir une chute massive intervenue à sept kilomètres de l'arrivée. Les gros sprinteurs ont finalement tous échappé à la chute mais certains équipiers n'ont pu participer à l'emballage final. Pas de quoi perturber la Groupama-FDJ, impériale ce mercredi. C'est Peter Sagan qui se lançait le premier en solitaire mais Arnaud Démare, bien emmené par son train et Jacopo Guarnieri en dernier wagon, dépassait le Slovaque et s'envolait vers la victoire finale tout en puissance.

"On n'a peur de personne"

Le résultat autant que la manière est un excellent signe à trois jours de Milan - San Remo, sur lequel le Nordiste avancera comme un vrai outsider. "Gagner aujourd'hui c'est vraiment parfait, s'est-il réjoui au micro de la Chaîne L'Equipe. Il y avait du beau monde en plus. Mais on se sent vraiment bien dans l'équipe en ce moment. C'est une reprise parfaite pour le moment. On n'a peur de personne et c'est de bonne augure avant Milan-San Remo" 

Une échappée au fort accent local avait tout de même tenté sa chance au vingtième kilomètre puisque cinq Italiens étaient présents à l'avant. Les fuyards ont longuement roulé en tête de la course, comptant jusqu'à 7 minutes d'avance sur le peloton. Mais finalement elle a craquée dans les tous derniers kilomètres se faisant rattraper un à un. Pour le plus grand bonheur d'Arnaud Démare.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Milan-San Remo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.