Tour de France 2017 : les cinq massifs montagneux français au menu des réjouissances

Les détails de la prochaine édition de la Grande boucle sont dévoilés mardi 18 octobre. Mais on sait déjà que le peloton traversera les cinq massifs montagneux français. Une étape particulièrement difficile l'attend entre Nantua et Chambéry le 9 juiillet. 

Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, et le directeur de course, Thierry Gouvenou, au sommet du col de la Biche, dans le massif du Jura, l\'un des trois cols hors catégorie de la neuvième étape, inédit sur le Tour de France.
Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, et le directeur de course, Thierry Gouvenou, au sommet du col de la Biche, dans le massif du Jura, l'un des trois cols hors catégorie de la neuvième étape, inédit sur le Tour de France. (FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE)

Le parcours de la 104 ème édition du Tour de France est dévoilé mardi 18 octobre au Palais des Congrès de Paris, Porte Maillot, comme chaque année en présence des coureurs et de nombreux élus. Le Tour s'élancera de Düsseldorf, en Allemagne, le 1er juillet prochain, avec un contre-la-montre inaugural de 13 kilomètres. Pour la suite, les organisateurs ont tenté de garder le plus possible le secret sur cette édition. Mais, indiscrétion, on sait déjà que le massif du Jura sera l'un des premiers grand rendez-vous de cette édition 2017.

Trois cols hors catégorie

Le directeur du Tour Christian Prudhomme et le directeur de course Thierry Gouvenou ont d'ailleurs le sourire lors de cette reconnaissance sous le soleil de septembre, satisfaits de présenter cette montée inédite du Grand Colombier qui sera empruntée par les coureurs le 9 juillet prochain, 8,5 kilomètres à près de 10%.


Trois cols hors catégorie, le col de la Biche, le Grand Colombier et la montée du Chat, au-dessus du lac du Bourget,  ce qui représente 30 kilomètres à 9%, vont faire de cette neuvième étape de 181 kilomètres entre Nantua et Chambéry l'étape reine après seulement une semaine de course, "avec sans doute, si l'on additionne les trois cols principaux à franchir, des pentes jamais vues dans l'histoire du tour de France", souligne Christian Prudhomme au micro franceinfo de Fabrice Rigobert.

"C'est vrai qu'avec ces pourcentages, on peut penser qu'un jour sans sera impossible à surmonter, et je pense que certains coureurs ne vont pas s'y faire", renchérit Thierry Gouvenou, qui est allé dénicher quelques difficultés supplémentaires pour corser le final du parcours de la 8ème étape, la veille, entre Dole et la stations des Rousses. 

Cinq massifs montagneux dans la même édition

Les élus du Jura de leur côté ne cachent pas leur satisfaction de recevoir une nouvelle fois le Tour de France, conscients de l'impact de l'événement.

C'est tout le territoire, c'est le Jura, la Franche-Comté, les montagnes du Jura qui se réjouissent d'accueillir ce très bel événement sportif, très populaire dans le sens noble du terme.Bernard Mamet, maire des Roussesfranceinfo

Cette année, le Jura sera visité juste après les Vosges. Les coureurs prendront ensuite la direction du Périgord pour une première journée de repos. Les Pyrénnées, le Massif Central et les Alpes seront au menu du peloton. Les cinq massifs montagneux de l'hexagone seront au programme pour la première fois depuis 25 ans dans une même édition.

Le massif du Jura, juge de paix du Tour de France 2017 ? Le reportage de Fabrice Rigobert
--'--
--'--