Cet article date de plus de trois ans.

Importations de produits illicites : la condamnation de Patrice Ciprelli, mari et entraîneur de la cycliste Jeannie Longo, confirmée en appel

Patrice Ciprelli a été condamné à un an de prison avec sursis. Il est soupçonné d'avoir acheté une trentaine de boîtes d'EPO, considéré comme un produit dopant. Jeannie Longo a dénoncé "un coup monté".

Article rédigé par
Avec France Bleu Isère - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Patrice Ciprelli, aux côtés de sa femme Jeannie Longo, le 27 octobre 2011 (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

La cour d'appel de Grenoble a confirmé, mercredi 4 juillet, la condamnation à un an de prison avec sursis de Patrice Ciprelli, époux et entraîneur de la championne cycliste Jeannie Longo, rapporte France Bleu Isère. Il est condamné pour importation de produits illicites.

Patrice Ciprelli est soupçonné d'avoir acheté 33 boîtes d'EPO, à l'étranger, entre septembre 2008 et septembre 2011. Considéré comme un produit dopant, l'utilisation d'EPO est strictement interdite lors des compétitions de cyclisme. Patrice Ciprelli a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés. Il a expliqué ne pas être le détenteur des adresses mail à partir desquelles les commandes avaient été passées.

À l'issue de l'audience, Jeannie Longo a réagi sur France Bleu Isère. L'ancienne cycliste, 59 fois championne de France et médaillée d'or aux Jeux olympiques en 1996, a affirmé que cette affaire était due, à l'origine, à "un coup monté pour l’empêcher d’aller aux JO de Londres", en 2012.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.