"Il repart sur ce Tour de France 2020 dans les mêmes projets qu'en 2019" : bientôt l'heure de la reprise pour le cycliste Julian Alaphilippe

L'an dernier, Julian Alaphilippe nous a fait vibrer sur les routes du Tour de France cycliste. Le chouchou du public français, qui attend la reprise le 1er août, a dévoilé son programme mardi.

Julian Alaphilippe franchit la ligne pour remporter la course cycliste classique Strade Bianche, le 9 mars 2019 à Sienne, en Toscane.
Julian Alaphilippe franchit la ligne pour remporter la course cycliste classique Strade Bianche, le 9 mars 2019 à Sienne, en Toscane. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Le cycliste Julian Alaphilippe a dévoilé mardi 14 juillet son programme : deux courses italiennes pour démarrer, Strade Bianche, le 1er août, puis la mythique Milan-San Remo, une semaine plus tard, le 8 août. Deux courses que Julian Alaphilippe avait remportées l'an dernier mais cette année, sa préparation a été perturbée par le confinement.

Le chouchou du public français n'est donc pas certain de pouvoir défendre ses titres. "On connaît Julian et s'il a l'opportunité de défendre son ticket, il le fera ça c'est sûr, dit Franck Alaphilippe, son cousin et entraîneur au sein de l'équipe Deceuninck-Quick Step. Par contre, c'était un choix de ne pas arriver à 100% et de ne pas se fixer pour objectif Strade Bianche. Mais c'est parce que ça commence par Strade Bianche, ça aurait commencé par une autre course, le choix aurait été le même."

Le but, ce n'était pas qu'il arrive à 100% sur les premières courses de la saison.Franck Alaphilippe, frère et entraîneur de Julian Alaphilippeà franceinfo

Depuis ses exploits au dernier Tour de France, Julian Alaphilippe a choisi de vivre en montagne, à Andorre, mais la victoire finale n'est toujours pas son principal objectif. "Même s'il y a des choses qui ont mûri dans sa tête par rapport au classement général, il repart dans les mêmes projets que 2019 sur ce Tour 2020", précise son frère. C'est-à-dire viser des victoires d'étapes, mais pas le classement général.

Un avis partagé par Jean-François Bernard, le consultant cyclisme de franceinfo, également ancien maillot jaune sur le Tour. "Premièrement, il n'a pas l'équipe pour remporter le Tour, parce qu'il ne suffit pas que d'un coureur, il faut après des coureurs dans la haute montagne, il faut aussi passer la haute montagne avec les meilleurs...", estime-t-il.

Julian a aussi des objectifs après le Tour de France, c'est pratiquement sûr. Il ne faut pas oublier qu'il y aura des classiques aussi.Jean-François Bernard, consultant cyclisme de franceinfoà franceinfo

Pour Jean-François Bernard, on tombe sur une génération de coureurs redoutables. "Egan Bernal [vainqueur du Tour 2019], comme on dit dans le jargon, on va le respirer un moment", prévoit Jean-François Bernard. Paris-Roubaix, le Tour des Flandres, Liège-Bastogne-Liège, ces trois courses classiques que Julian Alaphilippe n'a jamais gagnées, ont été reprogrammées à partir d'octobre.

Julian Alaphilippe : son programme de reprise - Reportage de Jérémy Jeanningros
--'--
--'--