Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Tour d'Italie : Lorenzo Fortunato dompte le Zoncolan, Egan Bernal intouchable... Revivez les moments forts de la 14e étape

Sur les pentes du mythique Monte Zoncolan, l'Italien Lorenzo Fortunato (Eolo-Kometa) a signé une victoire de prestige, samedi, lors de la 14e étape du Giro.

Article rédigé par franceinfo: sport - Hugo Lauzy
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
L'Italien Lorenzo Fortunato (Eolo-Kometa) a réalisé un grand numéro sur les rampes du Zoncolan pour la 14e étape du Giro, entre Cittadella et le Monte Zoncolan, samedi 22 mai 2021. (TOMMASO PELAGALLI / AFP)

Son nom est désormais dans la légende du Giro. L'Italien Lorenzo Fortunato (Eolo-Kometa) a réalisé un grand numéro, samedi, pour s'imposer en haut de la célèbre montée du Zoncolan pour la 14e étape du Tour d'Italie, samedi 22 mai. Une performance XXL pour ce coureur de 25 ans, issu d'une équipe invitée pour la première fois sur un Grand Tour et qui a souvent animé les routes italiennes pour cette 104e édition. De son côté, Egan Bernal (Ineos Grenadiers) a conforté son avance en tête du classement général.

Astana et Vlasov préparent le terrain 

Tour d'Italie : Bernal isolé par les Astana
Tour d'Italie : Bernal isolé par les Astana Tour d'Italie : Bernal isolé par les Astana

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Après le départ de Cittadella, un groupe de 11 coureurs s'est vite détaché du peloton. La plus grande menace étant le Néo-Zélandais George Bennett (Team Jumbo-Visma), 23e à 11'21" au classement général, le peloton n'a jamais laissé plus de neuf minutes d'avance aux échappés du jour. Les Astana d'Aleksandr Vlasov ont quant à eux commencé à imprimer un tempo à 60km de l'arrivée dans l'ascension du Forcella Monte Rest (1 060 m), en guise de mise en action avant les premières pentes du Monte Zoncolan. 

Dans la descente du premier col, une cassure s'est même produite. Remco Evenepoel (Deceuninck Quick-Step) s'est retrouvé piégé à l'arrière, Egan Bernal (Ineos-Grenadiers) s'est lui retrouvé dans le bon wagon, isolé avec un seul coéquipier à ses côtés, face au coup de force des Astana. Un coup d'épée dans l'eau puisque tout est revenu dans l'ordre dans la vallée, mais une alerte pour une formation Ineos Grenadiers, habituée à faire régner l'ordre dans le peloton.

Lorenzo Fortunato domine les pentes du Zoncolan

Tour d'Italie : Fortunato s'impose au Zoncolan
Tour d'Italie : Fortunato s'impose au Zoncolan Tour d'Italie : Fortunato s'impose au Zoncolan

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Dans l'ascension du Zoncolan, le Slovène Jan Tratnik (Bahrain-Victorious), tout en force, a lancé la première banderille, rejoint par l'Italien Lorenzo Fortunato (Eolo-Kometa) à 10 kilomètres du sommet et plus de cinq minutes d'avance sur la meute des favoris. Les deux coureurs ont résisté au groupe de poursuivants à l'approche des plus forts pourcentages : jusqu'à 20 % dans les trois derniers kilomètres. Un terrain favorable au gabarit de poche du petit transalpin Fortunato (1,70m, 58kg), qui a conclu à l'arrachée avec 25 secondes d'avance sur Tratnik, dans le brouillard et devant un public au rendez-vous.

Egan Bernal écrase une nouvelle fois le Giro

Tour d'Italie : Bernal réaccélère et décroche Yates
Tour d'Italie : Bernal réaccélère et décroche Yates Tour d'Italie : Bernal réaccélère et décroche Yates

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Contrôlé à nouveau par les Ineos Grenadiers, le groupe des favoris a repris les choses en main dans le Zoncolan. Dans le dernier kilomètre, Simon Yates (BikeExchange) a choisi de sortir de sa boîte, suivi par l'imperturbable Egan Bernal. L'Australien, alors à 1'22" au général, a pourtant bien placé son attaque, mais le Colombien a décidé de le contrer et d'en rajouter une couche pour le laisser sur place dans les pourcentages les plus élevés.

À l'arrivée, le maillot rose termine 4e à 1'43" et Simon Yates, 6e à 1'54". Grand artisan du remue-ménage dans le peloton en début de journée, Aleksandr Vlasov finit 16e à 2'55". De son côté, la promesse belge Remco Evenepoel s'enfonce un peu plus avec une 19e place à 3'13" du vainqueur du jour.

Au général, Bernal accentue une nouvelle fois son avance. Son dauphin est désormais Yates à 1'33", juste devant l'Italien Damiano Caruso (Bahrain-Victorious) qui complète le podium à 1'51". Evenepoel chute à la 8e place à 3'52" et le Français Romain Bardet (Team DSM) accède à la 10e place à 4'31" du Colombien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.