Giro 2022 : Arnaud Démare remporte la 13e étape au sprint et signe sa troisième victoire dans cette édition

Le sprinteur français de la Groupama-FDJ a ajouté vendredi un huitième succès à son palmarès et rentre un peu plus dans l'histoire du cyclisme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Arnaud Démare a remporté au sprint la 13e étape du Giro, à Cuneo, le 20 mai 2022. (LUCA BETTINI / AFP)

D'une émotion à une autre pour les Français. Alors que Romain Bardet (Team DSM) a abandonné à la surprise générale plus tôt dans la journée, vendredi 20 mai, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remporté la victoire sur cette 13e étape du Giro entre San Remo et Cuneo. Il a devancé dans la ligne droite finale Phil Bauhaus (Bahrain-Victorious) et Mark Cavendish (Quick-Step Alpha Vinyl).

Le sprinteur au maillot cyclamen du classement par points, déjà recordman du nombre de victoires tricolores sur le Tour d'Italie, ajoute un huitième succès à son palmarès sur le Giro et rentre un peu plus dans l'histoire du cyclisme avec désormais dix victoires sur les grands tours (deux sur le Tour de France).

L'échappée repris sur le fil, Démare vainqueur au courage

Pourtant, c'était loin d'être gagné pour le Français. Car une échappée de quatre hommes, parmi lesquels figurait Nicolas Prodhomme, a fait de la résistance et a été repris à la flamme rouge du dernier kilomètre. "À 10 bornes j'ai commencé à penser au sprint, mais j'étais mort. Je me suis dis 'Comment je vais faire pour sprinter ?'. Après je fais un sprint à la rupture et j'arrache la victoire. Encore un succès collectif et c'est exceptionnel", a réagi Arnaud Démare après l'arrivée.

Avec ce troisième succès sur le Giro, l'ancien triple champion de France savoure presque l'inattendu : "Avant d'arriver ici je me disais que, déjà, en gagner une ce sera beau. Il ne faut pas sous-estimer chaque victoire et je suis encore plus allé chercher celle-ci." Avant d'en finir, le héros du jour a eu un mot pour son compatriote Romain Bardet : "C'est dommage car c'était un Français en lice pour un podium et même la victoire sur ce Giro. Quand on sait la préparation que nécessite un grand tour, c'est vraiment dommage."


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Giro 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.