Cet article date de plus de dix ans.

Dauphiné - Evans, Basso, Vinokourov et les Français en haut de l'affiche

L'Australien Cadel Evans, l'Italien Ivan Basso et le Kazakh Alexandre Vinokourov occuperont le haut de l'affiche de la prochaine édition du Critérium du Dauphiné, du 5 au 12 juin. L'épreuve d'ASO, mise en jambes alpestre du Tour de France, qui a été présentée vendredi, réunira 22 équipes, soit les 18 formations de première division et les 4 françaises de deuxième division (Cofidis, Europcar, FDJ, Saur-Sojasun).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Cette 63e édition, qui débutera par un prologue à Saint-Jean-de-Maurienne (Alpes françaises), aura aussi dans son peloton le Belge Jurgen Van den Broeck et le Néerlandais Robert Gesink, deux grimpeurs qui se sont mis en évidence l'an passé dans le Tour, tout comme le champion olympique en titre, l'Espagnol Samuel Sanchez. Le vainqueur de l'année passée, le Slovène Janez Brajkovic, est également annoncé. Le parcours, dévoilé fin mars, prévoit cinq étapes au final plus ou moins pentu et un contre-la-montre à Grenoble (Sud-est) de 42 kilomètres, identique à celui qui sera disputé dans le Tour 2011.

Les 22 équipes avec leurs principaux coureurs

France (5): AG2R La Mondiale (Péraud), Cofidis (Taaramae/EST, Moncoutié, Dumoulin), FDJ (Fédrigo, Casar), Saur-Sojasun (Coppel), Europcar (Charteau, Voeckler),
Etats-Unis (4): BMC (Evans/AUS), HTC (Goss/AUS, Degenkolb/GER), Garmin (Vansummeren/BEL), Radio Shack (Brajkovic/SLO)
Belgique (2): Omega Pharma-Lotto (Van Den Broeck), Quick Step (Seeldrayers)
Espagne (2): Euskaltel (S. Sanchez), Movistar (Soler/COL, Tondo)
Italie (2): Lampre (Bole/SLO), Liquigas (Basso)
Pays-Bas (2): Rabobank (Gesink), Vacansoleil (Westra)
Danemark (1): Saxo Bank (Haedo/ARG)
Grande-Bretagne (1): Sky (Rogers/AUS)
Kazakhstan (1): Astana (Vinokourov, Di Grégorio/FRA)
Luxembourg (1): Leopard (B. Feillu/FRA)
Russie (1): Katusha (Gusev, S. Ivanov)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.