Cyclisme - Bretagne Classic : Benoît Cosnefroy s'offre une victoire de prestige devant le champion du monde Julian Alaphilippe

Le coureur français Benoît Cosnefroy s'est imposé, dimanche, dans une arrivée à trois, devant Julian Alaphilippe et le Danois Mikkel Honoré lors de la Bretagne Classic à Plouay.

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Français Benoît Cosnefroy domine son compatriote champion du monde Julian Alaphilippe sur la ligne d'arrivée de la Bretagne Classic, dimanche 29 août 2021. (LAURENT LAIRYS / AFP)

Pour sa dernière sortie en France avec le maillot de champion du monde sur les épaules, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) n'a pas inscrit son nom au palmarès de la 85e Bretagne Classic, à Plouay (Morbihan), dimanche 29 août. La faute à Benoît Cosnefroy (AG2R-Citroën), qui dans un final explosif, est sorti vainqueur au sprint devant son illustre compatriote et le Danois Mikkel Honoré (Deceuninck-Quick Step).

Parti à plus de 60 kilomètres de l'arrivée avec ses deux autres compères, Benoît Cosnefroy a pris les choses en main pour lâcher consécutivement le double vainqueur du Tour de France, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), et Alessandro De Marchi (Israël-Start Up Nation), échappé depuis le début de la journée. Une première détonation pour aborder les trente derniers kilomètres avec la victoire en toile de fond.

Grande première pour Benoît Cosnefroy

Plus en jambes que les deux coureurs de la Deceuninck-Quick Step, le baroudeur d'AG2R-Citroën a profité d'une première accélération de Julian Alaphilippe dans la bosse du Pont-Neuf (1,5 km à 4,2%) à deux kilomètres de l’arrivée pour le contrer. Une contre-attaque qui aurait pu être la bonne si le champion du monde 2020 ne s'était pas accroché désespérément à la roue du Normand. Un coup d'épée dans l'eau ou plutôt une démonstration de force avant l'estocade finale.

Après avoir résisté au retour du groupe des poursuivants contrôlé par Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) qui terminent à treize secondes, un sprint à trois s'est dessiné dans le dernier kilomètre. Et à ce jeu là, l'ex-champion du monde espoirs en 2017 a contrôlé ses deux adversaires dans la dernière ligne droite. Lancé dans les 300 derniers mètres, Benoît Cosnefroy a tenu le choc pour ne pas se faire doubler au finish par Julian Alaphilippe. Un succès bien amené pour le jeune Français, qui pourrait d'ailleurs retrouver son aîné en sélection pour le prochain championnat du monde à Louvain, le 26 septembre.

Un résultat de taille puisqu'il s'agit de la première victoire en carrière du coureur de 25 ans sur une épreuve du World Tour. Il succède à l'Australien Michael Matthews, vainqueur de l'édition précédente, et à Sylvain Chavanel, dernier Français à avoir levé les bras en 2014 sur ces mêmes routes bretonnes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.