Cet article date de plus de deux ans.

Chute lors du Tour de Pologne : le coureur qui a provoqué l'accident "ne veut pas penser à reprendre le vélo"

Le coureur néerlandais Dylan Groenewegen a mis un coup de coude à son compatriote Fabio Jakobsen sur la ligne d'arrivée. Ce dernier a chuté. Gravement blessé, il a été placé dans le coma, avant d'en sortir vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le cycliste néerlandais Dylan Groenewegen à Chartres (Eure-et-Loir), le 13 juillet 2018. (JEFF PACHOUD / AFP)

"C'est clairement ma faute. J'ai dévié de ma ligne et ce n'est pas autorisé." Le cycliste néerlandais Dylan Groenewegen s'est exprimé, vendredi 7 août, auprès du média public Nos (en néerlandais), deux jours après la très grave chute de son compatriote Fabio Jakobsen sur le Tour de Pologne. Jakobsen avait lourdement chuté peu avant la ligne d'arrivée, après avoir été acculé par Dylan Groenewegen dans un sprint à pleine vitesse, en faux-plat descendant, et avait été projeté par-dessus les barrières. 

"Je ne touche plus au vélo pour le moment. Penser au sprint, c'est loin. Je ne penserai même pas au cyclisme dans les mois à venir. Nous verrons comment les choses se dérouleront par la suite", a déclaré Dylan Groenewegen, très ému. "C'est allé si vite, les clôtures ont survolé la route et je suis tombé. J'ai vu tous les dégâts causés, entendu des choses. J'ai tout de suite su que c'était grave. J'ai vu ses coéquipiers se tenir autour de lui et j'ai vu que ça n'allait pas", décrit-il, cité par Eurosport. Le coureur assume sa responsabilité, mais assure qu'il n'a pas donné ce coup de coude volontairement.

Jakobsen est sorti du coma

Après sa chute, Fabio Jakobsen, coureur de 23 ans de l'équipe Deceuninck-Quick Step, a été placé dans un coma artificiel et a subi une opération de cinq heures à la tête. Il est sorti du coma vendredi et devra suivre une rééducation médicale. Si Groenewegen est désigné comme le premier responsable de l'accident – il a d'ailleurs été rapidement disqualifié –, l'organisateur de la course a aussi été pointé du doigt pour le choix d'une arrivée en faux-plat descendant, ainsi que pour le type de barrières utilisé.

L'équipe Jumbo-Visma de Groenewegen a décidé qu'il "ne participerait plus à des courses jusqu'à ce que l'UCI (Union cycliste internationale) ait pris une décision au sujet de l'incident". Patrick Lefevere, le patron de l'équipe Deceuninck, a toutefois "déposé une plainte auprès de l'UCI" et entend "faire de même auprès de la police en Pologne".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.