Cet article date de plus de dix ans.

Cuche vainqueur de la descente de Kitzbühel pour la 5e fois

Didier Cuche est l'empereur de Kitzbühel. Pour la 5e fois, le double tenant du titre a été le plus rapide lors de la descente autrichienne, ce qui est un record. Si la neige et le brouillard ont obligé les organisateurs à abaisser le départ, cette mini-Streif a consacré un maxi-champion, le Suisse dépassant le légendaire Franz Klammer (4 victoires). Derrière, les Autrichiens Baumann à 0"24 et Kroell à 0"30. Belles 5e et 9e places de Johan Clarey et Adrien Théaux.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
 

C'est la Mecque des descendeurs. C'est ici que les gros coeurs se révèlent, que les meilleurs veulent écrire une grande partie de leur légende. S'imposer à Kitzbühel, c'est entrer dans le gotha des descendeurs mondiaux. Et Didier Cuche a réalisé cette performance, pour la cinquième fois dans sa carrière, pour la troisième fois de suite. A quelques semaines de prendre sa retraite, pour son dernier passage sur cette Streif, le Suisse a tout simplement inscrit une nouvelle page de sa légende personnelle et de celle de cette piste, puisqu'il est le premier à s'y imposer à cinq reprises. A sept mois de son 38e anniversaire, il a en efeft dépassé l'immense Franz Klammer, avec lequel il était co-recordman de victoires jusque-là. Et si l'Autrichien avait débuté par un triplé (1975, 1976, 1977, 1984), le Suisse a fini par un triplé (1998, 2008, 2010, 2011 et 2012), restant ainsi le maître de la piste. Et ce n'est que sa retraite, annoncée voici quelques jours, qui l'empêchera de poursuivre sa série. "Désormais, le roi de la Streif c'est Cuche", a reconnu le grand Franz Klammer. "La semaine dernière à Wengen (15e), où je m'étais mis beaucoup de pression avant la descente que je n'ai jamais gagnée, je suis venu ici sans l'obligation de gagner", a souligné le nouveau recordman de victoires.Lors de sa première victoire, en 1998, la descente se disputait en deux manches. Le Neuchâtelois, vainqueur de la descente de Lake Louise en début de saison, a porté son record de plus vieux vainqueur de la Coupe du monde à 37 ans 5 mois et 5 jours.

Avec un tel vainqueur, cette édition 2012 restera donc mythique, ce qui n'aurait sans doute pas été le cas avec un autre skieur. Car en raison des chutes de neige et du brouillard, cette descente a longtemps été suspendue à la décision de la Fédération internationale, qui l'a finalement maintenue tout en descendant son aire de départ. Du coup, le premier tiers de la Streif était escamoté, réduisant bien évidemment la vitesse des skieurs et leur retirant le poids de cette première partie où le coeur fait des bonds et où les jambes brûlent déjà. Forcément, "moins" difficile que l'habituel tracé, cette descente a offert une très forte densité à l'arrivée. Romed Baumann a fait trembler Didier Cuche jusqu'au bout, devant laisser 24 centièmes sur la ligne d'arrivée, devant son compatriote Klaus Kroll qui s'arrêtait lui à 30 centièmes du vainqueur, Joachim Puchner complétant ce trio autrichien à 36 centièmes. "Je me suis dit qu'il ne fallait commettre aucune faute sur un temps aussi court de course. Vous devez seulement veiller à attaquer. Ca a marché et je suis ravi", s'est exclamé Baumann. Et juste derrière cette armada, Johan Clarey a poursuivi sa belle saison en s'emparant de la 5e place, à seulement 0"40. Et Adrien Théaux fait un nouveau Top10 en prenant la 9e place à 0"50.

Réactions

Johan Clarey (5e, meilleur Français): "C'est une course spéciale, quand je suis passé, j'y ai pas cru: sur le plat avant la Oberhausberg, il y avait de la neige sur la trace, c'était incroyable... Ils ont fait ce qu'ils ont pu. C'est pas une course très technique, tout est plus facile, il y a moins de sélection par le ski. Je fais un très bon dévers, un très bon bas, c'est la seule partie technique de la course, je suis content pour ça, mais sinon je suis un peu déçu, j'attendais mieux."
Adrien Théaux (9e): "Les conditions en haut n'étaient pas très bonnes, ils ont voulu descendre le départ, en faire un sprint. Mais c'est la même piste, ils n'ont pas coupé les bosses, ils n'ont pas enlevé le dévers. Ils ont amputé la course, de la plus belle partie de la piste, je pense. Ca devient un concours de glisse, c'est comme ça. Il y a quand même un beau vainqueur, le meilleur. Didier (Cuche) a été très bon, il fallait compter sur lui. (sur sa propre course) J'ai été très bon sur la première partie, j'ai fait un bon bas, je perds du temps au milieu, il ne fallait pas sortir des traces."
Didier Cuche (1er/SUI):  "C'est vraiment bien d'être de nouveau ici et de gagner cette course de  nouveau, c'est une super sensation. (A propos de ses 5 victoires) C'est juste  incroyable d'y arriver, je ne comprends même pas comment c'est possible, tout  le monde l'attendait... Que ça marche, c'est comme si il y avait un scénario  écrit à l'avance ! (A propos de sa dernière descente à Kitzbühel) J'y pensais  pas mal quand je me suis levé et, quand j'ai pris le départ, quand j'ai poussé,  c'est la dernière chose à laquelle j'ai pensé. Ca m'a aidé à profiter de la  course, j'ai pu me livrer pleinement. Ce n'était pas une course très  décontractée. Quand il neige comme ça, on ne sait jamais ce qui peut se passer.  Je savais que ma course n'était pas parfaite, que les autres étaient très près  derrière, je n'ai pas très bien tenu dans deux ou trois virages. (A propos du  départ abaissé) Un athlète n'y pense pas, il veut gagner quelque soit le lieu  du départ. Je ne suis pas déçu, ma dernière course depuis le haut, je l'ai  gagnée aussi ! (A propos de ses cinq victoires à Kitzbühel) Je me souviens de  chaque victoire. La première (en 1998) était vraiment spéciale. D'être aussi  jeune et de gagner ici, ça veut dire beaucoup. Et puis la fierté d'avoir gagné  depuis le haut (en 2008), ça avait été un gros soulagement."

Classement de la Coupe du monde

Classement de la Coupe du monde de descente (après 5 épreuves sur 11):
1. Beat Feuz (SUI) 300 points
2. Didier Cuche (SUI) 277
3. Klaus Kröll (AUT) 265
4. Bode Miller (USA) 221
5. Hannes Reichelt (AUT) 205
6. Johan Clarey (FRA) 184
...
14. Adrien Théaux (FRA) 102
15. Yannick Bertrand (FRA) 93
Classement général de la Coupe du monde (après 20 épreuves sur 44):
1. Marcel Hirscher (AUT) 725 pts
2. Ivica Kostelic (CRO) 695
3. Beat Feuz (SUI) 585
4. Aksel Lund Svindal (NOR) 508
5. Ted Ligety (USA) 493
6. Bode Miller (USA) 450
7. Didier Cuche (SUI) 443
8. Hannes Reichelt (AUT) 439
9. Klaus Kröll (AUT) 343
10. Alexis Pinturault (FRA) 341
...
18. Johan Clarey (FRA) 210
20. Adrien Théaux (FRA) 206
29. Steve Missillier (FRA) 155
32. Cyprien Richard (FRA) 146
34. Thomas Fanara (FRA) 141
42. Jean-Baptiste Grange (FRA) 111

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.