Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du monde 2018 : L'Angleterre, un baroud d'honneur pour un podium historique

Le rêve des Anglais s’est arrêté net mercredi contre la Croatie (2-1, a.p.). Les Three Lions n’avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis 1990 et une demi-finale perdue aux tirs aux buts contre l’Allemagne de l’Ouest. Les hommes de Gareth Southgate vont devoir se remobiliser pour le baroud d'honneur de la petite finale contre la Belgique. L'occasion pour les Anglais d'essayer de décrocher leur deuxième podium dans l'histoire de la compétition.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ALEXEY FILIPPOV / SPUTNIK)

De l’autre côté de la Manche, personne ne semble leur en vouloir. Les journaux britanniques ont unanimement salué le parcours de leur équipe, qui ne les avait pas fait vibrer depuis bien longtemps. Pourtant la pilule est dure à avaler pour les équipiers d’Harry Kane. « Ça fait mal, ça va faire mal pendant un moment, mais on peut garder la tête haute ! » avait déclaré le capitaine anglais à la sortie du match.

Mais le meilleur buteur de la compétition (6 réalisations) va devoir se remobiliser demain. Les Three Lions affrontent la Belgique en petite finale. Un match souvent ingrat pour les acteurs qui sortent d’une grosse désillusion. Ce sera l’occasion pour l’Angleterre de tenter de s’offrir un deuxième podium en coupe du monde. Le premier étant le titre de champions du Monde en 1966.

Une revanche à prendre contre la Belgique

Les hommes de Southgate auront fort à faire contre une équipe de Belgique solide depuis le début de la compétition. La confrontation est d’ailleurs un remake du troisième match du groupe G, qui avait tourné à l’avantage de la Belgique (0-1). Avant la demi-finale contre la France, les Belges n’avaient pas perdu le moindre match. L’attaque des Diables Rouges est la plus prolifique de la compétition avec 16 buts inscrits. Mais l’Angleterre est sûre de ses forces et pourra s’appuyer sur son réalisme sur coup de pied arrêté. 9 de leurs 12 buts dans la compétition ont été inscrits dans  cet exercice. Et c’est aussi sur coup de pied arrêté (corner) que leur adversaire du jour a encaissé le seul but de leur demi-finale face à la France.

Didier Deschamps (FRANCK FIFE / AFP)

La petite finale, c’est souvent l’occasion de faire tourner les effectifs et d’offrir du temps de jeu à des joueurs qui en ont eu peu. D’autant plus que les Anglais devront probablement composer sans Jordan Henderson (fatigue musculaire), Kieran Trippier (adducteurs), Kyle Walker (crampes). Harry Kane lui, sera très probablement au rendez-vous, l'occasion de s'assurer le soulier d'or de la compétition en essayant de marquer un septième but. Il deviendrait le deuxième Anglais meilleur buteur d'une phase finale de coupe du monde, après Gary Lineker et ses 6 buts en 1986. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.