Cet article date de plus de dix ans.

Chan libre pour le titre !

Le Canadien Patrick Chan, 20 ans, a remporté jeudi à Moscou son premier titre de champion du monde de patinage en obtenant la meilleure note jamais acquise dans cette compétition, tant dans le programme court qu'en libre.Sixième après le programme court, le Japonais Takahiko Kozuka a pris la deuxième place. Le Russe Artur Gachinski, 17 ans seulement, complète le podium.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

Déjà épatant la veille lors du programme, Chan a livré un programme libre solide et intense, où il a passé deux quadruple sauts, la plus grosse difficulté technique - dont le second réalisé en combinaison avec un triple saut.. Il est le seul patineur à avoir réalisé cet exploit à Moscou. Chan exceptionnel tout au long de la compétition, a obtenu 93,02 points dans le programme court mercredi, puis 187,96 jeudi dans le libre tenant ses rivaux à longue distance.. Il est le premier canadien à s'adjuger le titre depuis Jeffrey Buttle en 2008. Agé de 20 ans, le patineur, dont les parents ont émigré de Hong Kong, n'était jamais monté sur la plus haute marche d'un grand rendez-vous, pliant sous la pression. A Moscou, il a quitté la glace très ému. Cette saison, Chan , déjà double médaillé mondial, a excellé en remportant le Skate Canada et la finale du Grand Prix.

Le champion du monde en titre, le Japonais Daisuke Takahashi, a fini 5e (232,97 pts) après avoir dû interrompre son programme libre dès la première minute en raison d'un problème de patin.

Neuvième après son premier passage sur la glace mercredi, le Français Brian Joubert, six fois médaillé mondial, prend finalement la huitième place après un libre où il n'aura passé qu'un des deux quadruple sauts qu'il avait prévus. Son compatriote Floresnt Amodio, champion d'Europe à seulement 20 ans et encore en période d'apprentissage, précède son compatriote d'une place. Entre le court et le libre, il a perdu deux places pour finir au septième rang. les deux Français peuvent être déçus même si sachant le podium hors de portée après la première journée, ils se sont appliqués à patiner pour le plaisir lors de ce programme libre, le premier avec un petit coup d'éclat pour qu'on ne l'oublie pas, et le second avec émotion pour se relancer, lors des Mondiaux-2011, jeudi à Moscou. 

Dans l'épreuve des couples, le titre est revenu aux  Allemands Aliona Savchenko et Robin Szolkowy, qui ont décroché leur troisième couronne de champions du monde devant les Russes Tatiana Volosozhar/Maxim Trankov  et les Chinois Qing Pang/Jian Tong.     

Déclarations

Patrick Chan: "Je tenais vraiment à faire ces deux quad parce que je les fais à l'entraînement. Je me sentais obligé de le faire. Je voulais montrer que ce n'est pas par hasard qu'on fait bien les choses. J'ai pu apporter un peu de réconfort au peuple japonais en ces temps si difficiles. C'était mon rêve de le faire lors de ces Championnats et j'ai réussi".

Brian Joubert: "C'était extraordinaire. En termes d'émotion, c'est le plus beau programme que j'aie fait de ma carrière. D'un point de vue technique, c'était quand même très propre. D'un point de vue artistique, je l'ai bien ressenti. C'est vraiment un programme que j'aime. Terminer une saison avec ce programme-là, ça fait du bien. C'est la première fois que j'ai ressenti que, artistiquement, je n'étais pas si mal que ça. Je me suis toujours senti bien sur ce programme-là donc j'étais plus confiant contrairement au programme court.

Florian Amodio: "Je suis heureux. C'est une saison qui se termine comme je veux. C'est grandiose. Je suis champion d'Europe, je finis 7e des Monde avec un niveau très élevé. Je sais qu'il y a encore plein de choses à bosser. Mais c'est ma première grosse saison senior, je ne pouvais pas être champion du monde comme ça. C'était déjà énorme cette année ces deux nouveaux programmes. Je n'avais franchement pas l'habitude de bosser autant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.