Cet article date de plus de six ans.

Champagne sous pression

Jérôme Champagne court toujours après un nombre de soutiens nécessaires à la validation de sa candidature à la présidence de la Fifa. Le temps presse pour ce Français de 56 ans, le 29 janvier à minuit étant le délai limite de dépôt des candidatures.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jérôme Champagne veut succéder à Sepp Blatter (ADRIAN DENNIS / AFP)

"Le  29 janvier à minuit, interviendra le délai de dépôt des candidatures et des  lettres de nomination des cinq fédérations exigées par les statuts de la Fifa", écrit dans une lettre adressée aux présidents de fédérations, l'ancien vice-secrétaire général de l'instance mondiale du football. "Or, je n'ai pas encore ces cinq lettres", explique-t-il. "Le sentiment existe que le résultat final de l'élection serait déjà joué et  qu'il serait risqué de les écrire".

Alors que tout le monde s'accorde à dire que Joseph Blatter qui aura 79 ans au moment de l'élection le 29 mai, est le grand favori, Champagne craint "de se voir montré du doigt ou puni". Sans nommer David Ginola, Champagne dénonce également ce type de candidatures. "Enfin, des personnes sans programme se déclarent intéressées et des aventuriers se lancent, soutenus par des sociétés de paris sportifs !". L'ancien diplomate écrit donc qu'il est "obligé aujourd'hui d'en appeler solennellement à vous pour  obtenir ces lettres qui me manquent".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.