Bretagne : la vice-championne d'Europe de lancer de marteau Alexandra Tavernier lance un appel aux dons

L'athlète espère récolter 50 000 euros grâce à une cagnotte en ligne. Objectif : financer la construction et l'installation d'une cage de lancer.

Alexandra Tavernier aux championnats d\'Europe d\'athlétisme, à Berlin, le 12 août 2018.
Alexandra Tavernier aux championnats d'Europe d'athlétisme, à Berlin, le 12 août 2018. (FELIPE TRUEBA / EPA)

À l'heure où l'on parle de baisse de budget du ministère des Sports, et à six ans des Jeux olympiques de 2024, certains sportifs de haut niveau n'ont pas les moyens de pratiquer leur sport correctement.

C'est le cas de la Française Alexandra Tavernier. Vice-championne d'Europe de lancer de marteau à Berlin au mois d'août, l'athlète lance une cagnotte sur internet dans l'espoir de récolter 50 000 euros pour financer un nouveau terrain d'entraînement. 

200 km par jour pour pouvoir s'entraîner

Au printemps dernier, la commune de Lannion, dans les Côtes-d'Armor, a décidé de démonter, par mesure de sécurité, la cage de lancer de marteau qu'Alexandra Tavernier utilisait. Depuis, elle doit faire 200 kilomètres aller-retour chaque jour pour pouvoir s'entraîner. 

La commune de Ploumilliau, à 10 minutes de chez elle, est prête lui prêter un terrain, mais reste à financer la construction d'une cage. "L'argent servira à payer la cage de lancer, mais aussi à payer la main-d'œuvre, parce qu'il faut la faire monter, les fondations coûtent aussi cher que la cage en elle-même", explique l'athlète de 24 ans. "Et on aimerait sur le long terme, faire quelque chose de plus grand, et faire un centre de lancer pour accueillir les stages, les formations d'entraîneurs et de bénévoles tout au long de l'année."

Alexandra Tavernier compte sur la générosité du grand public via cette collecte sur le site Leetchi pour retrouver de bonnes conditions d'entraînement en vue des Jeux de Tokyo à l'été 2020.