Cet article date de plus de sept ans.

Bini : "On est champion de rien"

"On est champion de rien", a déclaré dimanche Bruno Bini lors d'une conférence de presse où le sélectionneur de l'équipe de France féminine, pas très bavard, a aussi dit avoir "beaucoup de respect" pour l'Espagne, prochain adversaire des Bleues lundi à l'Euro.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Que pensez-vous de cette équipe d'Espagne ?

Bruno Bini: "On a beaucoup de respect pour cette équipe. Les Espagnoles ont fait de grandes choses en qualifications, avec notamment un match nul contre  l'Allemagne. On a vu aussi leur victoire ici contre l'Angleterre (3-2). Ca joue bien au foot, c'est bien organisé. Elles ont leurs armes, on a les nôtres. Ca se jouera sur le grand rectangle vert."
   
Où en est votre groupe physiquement et mentalement, et avez-vous des  choses à corriger après votre premier match ?

B.B. : "Le moral est au beau fixe. Physiquement, qu'elles aient été fatiguées, ça n'est pas un mauvais signe. Ca veut dire qu'elles ont tout donné. Ca ne me  plait pas quand elles ne sont pas fatiguées. Et des choses à corriger, il y en a toujours. Dans toutes les équipes, à tous les matches, même quand on est  champion du monde. Nous, on est champion de rien. On continue avec beaucoup  d'humilité à travailler, travailler, travailler."
   
Louisa Necib est-elle prête à débuter ?

B.B. : "Les 23 joueuses de la délégation sont aptes à jouer. Je n'annoncerai pas l'équipe et je ne ferai pas de mise en place. Il faut qu'on revoit certaines choses, que je consulte mes cadres. Et puis c'est bien de casser la  routine."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.