Cet article date de plus de dix ans.

Batista avec l'Argentine jusqu'en 2014

Le président de la Fédération nationale (AFA), Julio Grondona, a tranché: Sergio Batista, qui a succédé de manière provisoire à Diego Maradona à la tête de la sélection d'Argentine fin juillet, a été confirmé dans ses fonctions jusqu'au Mondial 2014. L'ancien entraîneur de l'équipe championne olympique en 2008 puis des moins de 20 ans avait remplacé à titre provisoire Diego Maradona fin juillet, dans la foulée de l'échec de l'abiceleste en quart de finale du Mondial
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le bilan de son intérim s'est avéré mitigé. Après un succès étriqué en Irlande (1-0) et une victoire éclatante (4-1) contre les champions du monde espagnols, privés de plusieurs titulaires, l'albiceleste s'est inclinée à la surprise générale au Japon (0-1) le mois dernier. Batista a bénéficié du soutien de Grondona mais aussi des joueurs, à commencer par le Ballon d'Or 2009, Lionel Messi. "Je souhaite qu'il reste, car nous sommes à l'aise, le groupe va bien et j'aime notre manière de jouer", a déclaré l'attaquant du FC Barcelone.

Maradona, en revanche, ne cache pas son animosité à l'égard de son ancien partenaire de sélection. "Si Batista dit que Messi est désormais heureux, c'est parce qu'il s'est déguisé en +Pinon Fijo+ (clown dans une émission de télévision), parce que el +Checho+ (surnom de Batista) ne peut rendre personne heureux", a-t-il déclaré.

Le premier objectif de Batista sera la Copa America organisée l'an prochain en Argentine. L'albiceleste n'a plus gagné de titre depuis la Copa America 1993. Son prochain match de préparation est programmé le 17 novembre à Doha, au Qatar, contre son rival historique, le Brésil.  "Je suis très content. Etre entraîneur de la sélection argentine est une responsabilité très grande, mais je suis content de pouvoir atteindre les objectifs que je m'étais fixé en débutant ma carrière d'entraîneur," a déclaré Batista, champion du monde comme joueur en 1986.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.