Basket : Monaco attire Kemba Walker, le plus gros CV de l'histoire du championnat de France

La Roca Team, troisième de l'Euroligue, a annoncé ce vendredi 21 juillet, la signature du meneur américain, ancienne star NBA et membre de la sélection américaine.
Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Kemba Walker, sous les couleurs des Dallas Mavericks le 19 décembre 2022. (DAVID BERDING / AFP)

Après Mike James ou Donatas Motiejunas, l'AS Monaco affirme un peu plus encore ses ambitions et ses moyens. Le club récemment vainqueur de son premier titre en Betclic Elite a annoncé ce vendredi la signature pour une saison du meneur de jeu Kemba Walker (33 ans), ancienne vedette de NBA, notamment sous les couleurs des Charlotte Hornets. La Roca Team enrôle là un joueur au pedigree jamais-vu dans le basket français, quatre fois All-Star entre 2017 et 2020, mais à l'arrêt depuis, la faute à une sérieuse blessure au genou gauche.

Sans ce gros coup d'arrêt, il aurait été totalement inenvisageable de voir débarquer dans l'Hexagone un joueur aussi référencé. Mais c'est un énorme coup, tant médiatique que sportif; que réalise le club monégasque, pour un CV qui ferait saliver n'importe quel cador européen. Ancienne vedette universitaire avec Connecticut, Walker a disputé 750 rencontres en NBA, la majorité avec les Hornets, qui l'avaient drafté en 2011 et dont il est le meilleur marqueur de leur histoire (12 009 points).

Battu par l'équipe de France avec Team USA lors du Mondial 2019

Attaquant au talent immense (19,3 points de moyenne en carrière, une pointe à 60 unités), capable à ses plus belles heures de rendre les défenses folles par ses qualités de dribble et de tir, le natif du Bronx avait été le fer de lance de la sélection nationale américaine lors de la Coupe du monde 2019, battue par l'équipe de France.

C'est en Betclic Elite que Kemba Walker va vivre sa première expérience en dehors de la NBA après trois années de galère et d'infirmerie entre Boston, New York, puis Dallas pour neuf petits matchs cette saison. Ce qui ne l'empêche pas d'être encore en mesure de signer des rencontres à 32 points, et sept passes décisives, comme le 17 décembre dernier contre les Cleveland Cavaliers.

S'il venait à être enfin débarrassé de ses tracas de santé, il pourrait apporter un surplus de talent offensif de haut standing à une AS Monaco aux ambitions assumées. Troisième de l'Euroligue, la plus prestigieuse Coupe d'Europe, cette saison, la Roca Team veut s'installer durablement dans le gratin du continent. Cette signature est un pas dans cette direction, alors que les internationaux français Petr Cornelie (Real Madrid), Mam Jaiteh (Virtus Bologne) et Terry Tarpey (Le Mans) ont déjà signé cet été.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.