Cet article date de plus de cinq ans.

De paria de la NBA à légende, LeBron James l'histoire d'une rédemption

Arrivé en NBA comme le meilleur lycéen de tous les temps, LeBron James est devenu un paria, détesté par la majorité en 2010 quand il a quitté Cleveland pour Miami. Six ans plus tard, le King est redevenu le maître incontesté d'une Ligue dont il est désormais une légende.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
LeBron James au milieu des siens, là où il est le mieux (EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

. The Decision

Si The Decision était sans doute la pire des manières d’annoncer son départ de Cleveland, la lettre,LeBron James est un tel joueur que même quand il perd une finale, il est question de lui attribuer le trophée de MVP. Avec 35,8 points, 13,3 rebonds et 8,8 passes décisives, le « King » règne sur les joutes face aux Warriors de Curry. Las, privé de Kyrie Irving et Kevin Love, James se démultiplie mais il ne peut emmener Cleveland au sommet. Une nouvelle fois, il a entrevu le Graal mais celui-ci se refuse à lui. Les deux titres à Miami ne pèseraient pas bien lourds face à un trophée glané avec les Cavaliers. Toujours est-il que LeBron James a créé quelque chose autour de sa personne. Certains le caricaturent même en gouverneur de l’Ohio tant il est important pour l’état. On dit souvent qu’une équipe qui a chuté en finale est favorite pour l’emporter la saison suivante. Le rendez-vous est pris. Le chemin de la rédemption de LeBron James touche à sa fin.

. ​Le Graal en 2016

Cinquante-deux ans que Cleveland attendait un titre dans les sports majeurs américains. Qui d’autre que LeBron James, symbole de ce coin industriel du pays et loin d’être le plus flashy des Etats-Unis, pouvait mettre fin à cette malédiction ? Lui qui a essayé de 2003 à 2010 puis de nouveau en 2015 d’inscrire le nom des Cavaliers au palmarès de la NBA ?

Et pourtant la saison n’a pas été de tout repos. Le coach David Blatt remplacé par le soldat de James, Tyron Lue, les rumeurs de bisbille entre Kevin Love et le reste de l’équipe, autant de facteurs qui auraient pu faire exploser le projet. Oui mais de son passage à Miami, LeBron a appris une chose : comment fédérer autour de lui. Même menés 3-1 en Finales NBA par la meilleure équipe de saison régulière de tous les temps, les Golden State Warriors (73-9), Cleveland ne s’est pas avoué vaincu. Trois victoires de suite plus tard dont un match 7 au couteau ponctué par un triple-double du King et les Cavs peuvent enfin soulever le si convoité trophée Larry O’Brien. Plus qu’ailleurs, les fans l’ont mérité, eux qui ont tant souffert du mauvais sort jeté sur eux. Dans sa lettre, James avait cette phrase prémonitoire : « Dans le nord-est de l’Ohio, rien ne vous ai donné. Tout se mérite. Vous travaillez pour ce que vous avez ». Paria en 2010, LeBron James est désormais une légende de la NBA. Sa rédemption est totale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.