Mort de Kobe Bryant : une pétition pour que la silhouette du joueur devienne le logo de la NBA remporte un franc succès

Depuis 1969, le logo de la ligue de basketball contient la même célèbre silhouette blanche en train de dribbler, inspirée de Jerry West. La pétition avait recueilli mardi soir plus de 2,6 millions de signatures.

Kobe Bryant lors d\'un match entre les Los Angeles Lakers et les Toronto Raptors, à Los Angeles (Etats-Unis), le 21 novembre 2015.
Kobe Bryant lors d'un match entre les Los Angeles Lakers et les Toronto Raptors, à Los Angeles (Etats-Unis), le 21 novembre 2015. (ROBYN BECK / AFP)

Les fans de la légende du basketball Kobe Bryant veulent qu'un hommage spécial soit rendu à la star, morte dans un accident d'hélicoptèreUne pétition (en anglais), qui demande à la NBA de modifier son logo en s'inspirant de la silhouette de Kobe Bryant a recueilli plus de 2,6 millions de signatures, mercredi 29 janvier. En un peu plus de 48 heures, le texte n'est pas loin d'avoir atteint son objectif de 3 millions de signataires.

Depuis 1969, le logo de la NBA contient la même célèbre silhouette blanche en train de dribbler, inspirée de Jerry West, une autre légende des Lakers. Lorsqu'il fut plus tard manager général de L.A., c'est lui qui avait eu le nez fin en choisissant Bryant, alors âgé de 17 ans, à la draft (bourse de joueurs) de 1996.

Plusieurs célébrités ont adhéré à l'idée de changer le logo de la NBA, parmi lesquels les rappeurs Snoop Dogg et Usher ou la star de la pop Justin Bieber.

Voir cette publication sur Instagram

New logo. @nba Let’s do what’s right

Une publication partagée par snoopdogg (@snoopdogg) le

Voir cette publication sur Instagram

Couldn’t be a better time or all around athlete and person for it. #changethelogo

Une publication partagée par Usher (@usher) le

D'autres propositions ont également émergé.

"Quand j'ai initié cette pétition, j'étais juste un gamin de 16 ans qui venait de perdre un modèle et un héros. J'ai utilisé ce moyen pour faire face à ce décès que je pleure. Mon objectif initial était d'obtenir seulement 100 signatures", a écrit Nick Moghtader, qui réside à Vancouver (Canada), sur la page d'accueil de la pétition.