Le propriétaire du club NBA des Clippers suspendu à vie pour ses propos racistes

Dans une conversation enregistrée, Donal Sterling avait demandé à sa petite amie de ne pas se montrer en compagnie de Noirs.

Le propriétaire des Los Angeles Clippers, Donald Sterling, le 21 avril 2014 à Los Angeles (Etats-Unis).
Le propriétaire des Los Angeles Clippers, Donald Sterling, le 21 avril 2014 à Los Angeles (Etats-Unis). (ROBYN BECK / AFP)

Pour éteindre la polémique, la NBA a décidé de frapper fort. Le propriétaire des Los Angeles Clippers, Donald Sterling, a été suspendu à vie mardi 29 avril pour avoir tenu des propos racistes. Le patron de la ligue américaine de basket, Adam Silver, a précisé que Donald Sterling devrait s'acquitter d'une amende de 2,5 millions de dollars (1,8 million d'euros).

Dans un enregistrement publié sur internet, Sterling disait à son ancienne petite amie qu'elle ne devait pas se montrer en compagnie de Noirs, des propos que Silver a jugés "profondément insultants et blessants". Le patron de la NBA a également déclaré qu'il espérait recevoir le soutien de la part des autres propriétaires pour l'obliger à vendre la franchise.

"Je pense que les joueurs seront satisfaits par cette décision", a déclaré Adam Silver lors d'une conférence de presse. Visé par les propos racistes de Sterling, l'ancien joueur Magic Johnson s'est félicité de cette décision sur Twitter, tout comme la star de Miami, LeBron James.