Cet article date de plus de deux ans.

L'Etoile Rouge de Belgrade dément des actes racistes

L'Etoile Rouge de Belgrade a démenti les accusations du Buducnost Podgorica, faisant état d'actes racistes qui se seraient déroulés avant et pendant le cinquième match de la Finale de Ligue adriatique, lundi soir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ANDREAS PAPAKONSTANTINOU / SOOC)

"L'escalade raciste et nationaliste des supporters (de l'Etoile rouge) nous oblige à informer l'Euroligue de tous les détails de ce match", avait indiqué le club monténégrin sur son site internet. Joueur du Buducnost, Edwin Jackson avait affirmé qu'il avait été "traité de singe". "Le basketball est la chose que j'aime le plus dans la vie et se voir cracher dessus par des fans sur le parquet, vous crachant au visage, jetant des briquets sur le terrain, jetant des chaises et être traité de singe pendant la rencontre sera toujours inacceptable. Peu importe où, et quand !", avait lancé l'international français.

L'Etoile Rouge a démenti ce mardi toute insulte raciste, dénonçant "les contre-vérités d'Edwin Jackson", et relève que plusieurs joueurs noirs portent ses couleurs. "Comment (des insultes racistes) seraient possibles?", s'interrogeait le club belgradois dans un mail transmis à l'AFP. Un spectateur ayant requis l'anonymat a confirmé à l'AFP avoir entendu des cris de singe dans la salle Pionir de Belgrade. Un rapport doit être rédigé par l'un des délégués de l'ABA, présent sur place. Celui-ci sera par l'assemblée de l'ABA qui pourrait se tenir mi-mai.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.