Cet article date de plus d'un an.

Euro Féminin : objectif première place pour les Bleues

Victorieuses de leur deux premières rencontres de l'Euro 2019, les joueuses de Valérie Garnier visent la passe de trois dimanche (20h) contre la Suède. Un succès leur permettrait de valider leur ticket vers les quarts sans passer par un barrage.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ILMARS ZNOTINS / AFP)

Elles comptent bien écourter leur séjour en Lettonie. En remportant leur troisième victoire en trois matches, dimanche face à la Suède à Riga, l'équipe de France drivée par Valérie Garnier sera assurée de filer vers son quart de finale à Belgrade. Un scénario parfait qui lui permettrait surtout d'éviter de passer par un match supplémentaire pour accéder aux phases finales. 

Une victoire bienvenue, mais non nécessaire

L'affaire est déjà bien engagée pour les vices-championnes d'Europe après leurs succès sur les Tchèques (+13) et les Monténégrines (+35). D'ailleurs, une nouvelle victoire n'est pas forcément indispensable pour les coéquipières d'Olivia Epoupa. Si plus tôt dans l'après-midi (14h30), la République tchèque s'impose, comme attendu, contre le Monténégro, une défaite de moins de dix points face aux Suédoises suffirait aux Bleues pour s'installer en tête du groupe B.

En cas de faux-pas, les Françaises devront alors passer par un barrage lundi. Elles retrouveraient l'Ukraine, la Lettonie ou la Grande-Bretagne. Si ce simili de huitièmes de finale proposerait un adversaire à leur portée, les Bleues auraient tout intérêt à s'éviter un match couperet au terme duquel la défaite serait synonyme d'élimination de la course aux Jeux olympiques de Tokyo.

Des Bleues en pleine confiance

Un scénario catastrophe qui semble aujourd'hui peu probable. Bien que bousculées lors de la première période de leur Euro par les Tchèques, les Tricolores ont bien réagi pour s'imposer en s'appuyant sur une défense retrouvée. 

Si les meneuses Olivia Epoupa et Bria Hartley ont porté l'équipe lors du premier match, l'ensemble des cadres a retrouvé de l'allant face au Monténégro. Marine Johannès et Valériane Ayayi ont été particulièrement en vue, tout comme Sandrine Gruda qui a rassuré après une entrée en matière ratée.

Une excellente nouvelle pour ce groupe orphelin de plusieurs cadres (Michel, Tchatchouang, Ciak, blessées) conscient de l'importance capitale d'un potentiel quart de finale jeudi. Ce match sera le premier tournant de l'Euro. Une victoire et les Bleues valideront leur ticket vers Tokyo. Dans le cas contraire, il faudra gagner un match de classement pour poursuivre le rêve olympique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro de basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.