Euro de basket 2023 : malgré un retour en fin de match, la France s'incline en demi-finales contre la Belgique

Les Bleues ne disputeront pas la finale pour la première fois depuis 2011 à la suite de leur défaite contre la Belgique (67-63), samedi. Elles joueront face à la Hongrie, dimanche, pour la médaille de bronze.
Article rédigé par Vincent Daheron, franceinfo: sport - A Ljubljana (Slovénie)
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La Belge Emma Meesseman prend le dessus sur la Française Mamignan Touré lors de la demi-finale de l'Eurobasket, à Ljubljana (Slovénie), le 24 juin 2023. (FIBA)

Cette fois-ci, Ljubljana n'aura pas souri au basket français. Dix ans après le premier et seul sacre européen des Bleus de Tony Parker, l'histoire retiendra que c'est au même endroit, dans la capitale slovène, que l'équipe de France féminine a vu sa folle série prendre fin. Défaites par la Belgique (67-63) en demi-finales, samedi 24 juin, les Françaises ne disputeront pas la finale de l'Eurobasket pour la première fois depuis 2011. Elles affronteront la Hongrie, dimanche, pour décrocher la médaille de bronze tandis que les Belges défieront l'Espagne pour l'or.

Vice-championnes d'Europe lors des cinq dernières éditions, les Tricolores n'ont pas réussi à entraver le parcours immaculé des Belges jusqu'en finale, la première d'une compétition internationale. Une juste récompense au regard de leur progression constante matérialisée par deux médailles de bronze lors des trois dernières compétitions européennes.

Vanloo - Meesseman, duo gagnant 

Portée par un public fabuleux et jamais résigné, l'équipe de France a failli réaliser le hold-up parfait. Encore menées de dix points à moins de cinq minutes du gong (53-63, 36'), elles ont eu, par deux fois, l'occasion d'égaliser dans la dernière minute. Mais deux balles perdues au plus mauvais moment ont mis fin au possible miracle de Ljubljana. Sur la ligne des lancers-francs, Julie Allemand (10 points) a ensuite condamné définitivement les Bleues.

Les Belgian Cats - comme elles se surnomment - pensaient avoir créé un écart définitif juste avant la pause. La pluie s'est abattue à longue distance, portée par une Julie Vanloo (18 points) euphorique, pour infliger un 13-1 fatal en deux minutes (de 23-28, 16', à 24-41, 18'). Les Bleues étaient sonnées.

Leur tout début de partie avait pourtant été à la hauteur de l'enjeu, dans l'agressivité et l'intensité. Avant qu'Emma Meesseman (24 points), sans aucun doute la meilleure joueuse de la compétition, n'inscrive 12 des 14 premiers points de son équipe. En plus de la bataille perdue au rebond, sa vista a sanctionné continuellement les choix défensifs de Jean-Aimé Toupane pour creuser un premier écart (8-18, 10').

Gruda, en vain

Les Tricolores sont revenues de trop loin pour espérer rafler la mise malgré une bonne performance de Sandrine Gruda (17 points) et Alexia Chartereau (13 points), qui fêtait ce soir sa 100e sélection.

Bien que présente à l'échauffement, Iliana Rupert n'a pas foulé le parquet, toujours handicapée par son épaule droite, compressée par un bandage. Son absence a forcément pesé tant le secteur intérieur belge est dominant, mais il en fallait bien plus pour détrôner l'équipe du Français Rachid Meziane, mue par une vraie force collective. Les Bleues ont une dernière chance de ne pas repartir bredouille, dimanche, face à la Hongrie, avec une potentielle médaille de bronze à la clé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.