Coupe du monde de basket : terrible désillusion pour les Bleus, éliminés après une défaite contre la Lettonie dans les dernières secondes

L'équipe de France s'est inclinée contre la Lettonie (86-88), dimanche, et se retrouve éliminée dès le premier tour du Mondial.
Article rédigé par Vincent Daheron, franceinfo: sport - Envoyé spécial à Jakarta (Indonésie)
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Evan Fournier a encore livré une prestation offensive de grande qualité contre la Lettonie à la Coupe du monde, dimanche 27 août 2023. (FIBA)

Le ciel brumeux et jaunâtre de Jakarta (Indonésie) leur est tombé sur la tête. Alors qu'elle rêvait de médaille d'or, le retour à la réalité est brutal pour l'équipe de France de basket. Battue par la Lettonie (86-88), dimanche 27 août, deux jours après la gifle inaugurale reçue par le Canada (95-65), elle est déjà éliminée de la Coupe du monde. Un échec retentissant à un an des Jeux olympiques de Paris 2024.

La France a été renversée dans le dernier quart-temps. Portés par une large et bruyante colonie lettone qui avait envahi l’Indonesia Arena, les Lettons, pourtant privés de leur star NBA Kristaps Porzingis, ont réalisé le hold-up parfait. Sur deux lancers francs consécutifs à une faute de Rudy Gobert (9 points), Rolands Smits (86-87) a donné l’avantage à son équipe pour la première fois du match alors qu’il ne restait que 37 secondes à jouer. Les Tricolores ont bien eu la balle de match mais Sylvain Francisco (8 points) a manqué le tir à trois points qui aurait tout changé.

Evan Fournier était d'attaque

On pensait pourtant l’équipe de France à l’abri en fin de troisième quart-temps. D’un panier après un dribble de décalage, Evan Fournier (27 points) avait permis à son équipe de compter 12 unités d’avance avant d’entamer le dernier acte (74-62, 30e). Le doigt sur la tempe et le regard en direction de son banc, il semblait habité.

C’est d’ailleurs ainsi qu’il avait commencé son match. Après sa première banderille primée (16-7, 5e), il se tapait le torse, l’œil noir. "On verra au match s’il y a eu une prise de conscience", prévenait-il la veille. Fournier a montré que celle-ci a existé, un temps. Il avait déjà inscrit 15 points dans le premier quart-temps conclu d’un shoot derrière l’arc, à reculons et avec deux défenseurs sur le paletot (33-26, 10e). Le bon apport de Terry Tarpey permettait même aux Bleus de créer un premier écart (48-39, 17e). Mais les trop nombreuses pertes de balles tricolores ont permis aux coéquipiers de l’adroit Davis Bertans de recoller à la pause (53-49, 20e).

Le Liban et des matchs de classement au programme

Surtout, les hommes de Vincent Collet ne se sont jamais remis de l’exclusion de Nando De Colo pour deux fautes antisportives. Il restait un peu moins de sept minutes à jouer et les vice-champions olympiques menaient encore de neuf points (75-66, 34e). Sauf que privé de son meneur numéro un, ces derniers ont sombré malgré une fin de match valeureuse de Sylvain Francisco.

Paradoxalement, la Coupe du monde ne s’arrête pas définitivement pour l’équipe de France. Après un dernier match au premier tour contre le Liban, mardi, ils devront disputer deux derniers matchs de classement pour tenter, au mieux, de terminer 17e. Le pire résultat tricolore au Mondial de son histoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.