Cet article date de plus de sept ans.

Coupe du monde 2014: même sans Parker, l'équipe de France vise les sommets

Même privée de son meneur vedette Tony Parker et du pivot Alexis Ajinça, performant l’année dernière à l’Euro, l’équipe de France ne veut pas renoncer à ses ambitions pour la Coupe du monde en Espagne. Réunis depuis dimanche à l’INSEP, les Bleus veulent faire honneur à leur statut de champion d’Europe.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vincent Collet et Nicolas Batum veulent mener les Bleus aux sommets lors de la Coupe du monde en Espagne

Décimé par les absences de Noah, Ajinça et Séraphin, le secteur intérieur est la cible prioritaire du sélectionneur. "Joffrey (Lauvergne), il y avait une solution à l’opposé. Tu dois la voir", "Rudy (Gobert), viens te coller pour poser ton block. On n’est pas en NBA là". Attendus prochainement, Boris Diaw et Ian Mahinmi viendront renforcer la raquette tricolore. Mercredi soir, Kim Tillie était déjà venu la compléter. L’équipe de France devrait donc être au complet pour le match amical face à la Belgique le 30 juillet à Rouen, un mois tout juste avant le début de la Coupe du monde…

Collet: "Être performants dès le premier match amical"

Pour autant, ce début de stage compliqué n’inquiète pas le DTN Patrick Beesley : "La première semaine de stage est toujours délicate. On est habitué. La période des transferts ou des reconductions de contrats n’est pas encore achevée et on se télescope avec". A l’issue du tournoi de Pau le 10 août, Vincent Collet devrait donner la liste des douze joueurs appelés à défendre les couleurs nationales en Espagne.

Les joueurs en balance aux postes 2 et 4 auront donc seulement quatre matches amicaux pour se montrer. D’où une préparation un peu différente de celle des dernières années. "On a une semaine de moins que les autres étés donc on a commencé le basket plus tôt que d’habitude. Dès mardi soir, on a fait des oppositions à 5 contre 5, explique le technicien normand. On rencontre bientôt la Belgique et je veux que l’on soit performants de suite". Placés dans une poule relevée (Brésil, Espagne, Serbie, Egypte, Iran), les Bleus devront conserver cet impératif de l’autre côté des Pyrénées fin août. Tenir leur rang de champion d’Europe est à ce prix.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.