Le monde du sport salue la mémoire de Jules Bianchi

Alain Prost, Olivier Panis, François Fillon... Les hommages se sont multipliés, samedi, après l'annonce de la mort du pilote de F1, qui a passé 9 mois dans le coma.

Le pilote de Formule 1 Jules Bianchi signe des autographes, au Castellet (Var), en 2012.
Le pilote de Formule 1 Jules Bianchi signe des autographes, au Castellet (Var), en 2012. (FLORENT GOODEN / DPPI MEDIA)

La mort du jeune pilote plonge le monde du sport dans le deuil. Les hommages se multiplient, samedi 18 juillet, après l'annonce du décès de Jules Bianchi à l'hôpital de Nice (Alpes-Maritimes). Le pilote de Formule 1, victime d'un violent accident en octobre 2014 lors du Grand Prix du Japon, était âgé de 25 ans. 

Alain Prost, quadruple champion du monde de Formule 1, a salué la mémoire de Jules Bianchi sur Twitter : "On pensera toujours à Jules. Affectueuses pensées à toute la famille et amis". Romain Grosjean, pilote de F1 de l'écurie Lotus, a lui aussi choisi ce média pour rendre hommage à son "ami" : "Hier nous avons perdu l'un des meilleurs gars et des meilleurs pilotes que j'aie jamais rencontrés. Tu vas tellement me manquer, mon ami".

Pour Jean Alesi, ancien pilote français de Formule 1, l'annonce de sa mort "est une nouvelle terrible. C'était un garçon attachant, qui était l'espoir du sport automobile français (...). Je fais partie des anciens pilotes qui ont vécu l'accident de Senna et on ne pouvait plus imaginer qu'aujourd'hui, avec tous les efforts qui ont été faits en terme de sécurité sur les voitures et sur les circuits, une situation comme ça puisse arriver", a-t-il dit sur RTL.

"Jules était un garçon tout simplement adorable"

Un désarroi partagé par Nicolas Deschaux, président de la Fédération française du sport automobile : "Le décès de Jules plonge le monde du sport automobile français dans une immense tristesse (...) Je suis immensément triste car Jules était un garçon tout simplement adorable, très attachant et apprécié de tous dans le paddock. Au quotidien, il incarnait la joie de vivre, la simplicité et la gentillesse même."

De son côté, Olivier Panis, ancien pilote français de Formule 1, a tenu à saluer "le talent" de Jules Bianchi, sur i-Télé : "Jules, ça fait longtemps que je le connaissais, depuis le karting. C'était un jeune adorable, respectueux, poli. Il avait le talent, il avait tout pour lui. On croyait au miracle mais malheureusement ça n'est pas arrivé." 

Les professionnels de la Formule 1 n'ont pas été les seuls à rendre hommage à Jules Bianchi. Amateurs de la F1 et sportifs en tous genres ont fait part de leur tristesse, comme le pilote de rally Sébastien Loeb, le footballeur Rio Mavuba ou encore les hommes politiques François Fillon et Christian Estrosi.