Cet article date de plus de huit ans.

Neuf mois après l'accident, le père de Jules Bianchi vit "une torture au quotidien"

Blessé lors du Grand Prix du Japon, le pilote de Formule 1 est toujours inconscient. Son père se confie au micro de France Info.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le pilote français Jules Bianchi sur le circuit de Silverstone, en Angleterre, le 8 juin 2014. (DPPI / AFP)

Neuf mois après son accident, lors du Grand Prix du Japon, Jules Bianchi est toujours inconscient. "C'est invivable, c'est une torture au quotidien, témoigne le père du pilote de Formule 1, Philippe Bianchi, sur France Info, lundi 13 juillet. Pour moi, c'est certainement plus terrible que s'il était resté dans l'accident. Car on n'a pas le pouvoir de l'aider plus que ce qu'on peut faire."

"Ça fait neuf mois et Jules n'est toujours pas réveillé"

Philippe Bianchi a abandonné toutes ses activités et se rend chaque jour au chevet de son fils, au CHU de Nice (Alpes-Maritimes), raconte France Info. Les médecins ne sont pas très optimistes sur l'évolution de l'état de santé du pilote, précise la radio.

"En général, les progrès doivent se faire dans les premiers six mois, explique Philippe Bianchi. Là, ça fait neuf mois et Jules n'est toujours pas réveillé et il n'y a pas de progrès significatifs. (...) A un moment donné, il faut aussi avoir les pieds sur terre et se rendre compte de la gravité de la situation."

C'est dur de vous lever le matin en vous disant que vous n'êtes pas sûr que votre fils va vivre et que tous les jours c'est comme ça.

Philippe Bianchi

France Info

"Forza Jules"

Philippe Bianchi se dit "convaincu" que Jules ne supporterait pas d'avoir "des handicaps très lourds" : "Il nous avait dit que, s'il lui arrivait un jour un accident du type de celui de Michael Schumacher, s'il aurait eu ne serait-ce que le handicap de plus pouvoir conduire, il aurait beaucoup de difficulté à le vivre. Parce que c'était sa vie."

Le père de Jules Bianchi évoque l'importance des messages d'encouragement reçus depuis l'accident. "Ça nous donne une énergie énorme", confie-t-il à France Info. Sur son avant-bras, Philippe Bianchi s'est fait tatouer "Forza Jules", le signe de ralliement des soutiens de son fils.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.