Aveyron : Renault lâche son sous-traitant, la fonderie SAM

Publié
Aveyron : Renault lâche son sous-traitant, la fonderie SAM
France 3
Article rédigé par
A.Sylvain, M.-C.Delouvrié, D.Breysse, C.Ricco - France 3
France Télévisions

Mardi 23 novembre, le constructeur Renault a annoncé qu'il ne soutiendrait pas le projet de reprise de la fonderie SAM, dans l'Aveyron. Cette décision condamne le sous-traitant automobile à la liquidation.

Ils sont prêts à occuper l'usine jusqu'à Noël s'il le faut. Alors que Renault lâche la fonderie SAM à Viviez (Averyon), les 340 salariés craignent la liquidation. "C'est très dur à digérer", glisse l'un d'entre eux. Et pourtant, l'usine produisait encore mi-novembre des pièces en aluminium pour la Clio. "Ces pièces ont été pensées et conçues ici", explique Joël Derruau, responsable de la maintenance.

Relocalisation en Espagne ?

Selon les syndicats, Renault aurait passé pour plus de 85 millions de chiffre d'affaires à un concurrent espagnol. Les salariés se sont réunis en assemblée générale pour imaginer la suite, comme obtenir des aides au reclassement. Pour les commerçants, la fermeture de la Sam serait une "catastrophe". Une manifestation de soutien est prévue le 1er décembre prochain devant l'usine, à l'appel de la CGT.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.