Explosion sur le Dakar : un "engin explosif improvisé" à l'origine de l'explosion du camion d'assistance de Philippe Boutron le 30 décembre

Des traces d'explosif ont été trouvées sur le véhicule, la piste terroriste est donc confirmée. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un des buggys engagés sur le Dakar 2022 en Arabie Saoudite.  (RED BULL MEDIA / MAXPPP)

Un "engin explosif improvisé" est bien à l'origine de l'explosion d'un véhicule lors du Dakar 2022 en Arabie Saoudite, a appris vendredi 11 février franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information de RTL.

Des traces d'explosif ont été trouvées lors des prélèvements sur le camion d'assistance conduit par le Français Philippe Boutron, au moment du déplacement en Arabie Saoudite du parquet national antiterroriste (Pnat) et des enquêteurs de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Ce constat vient confirmer la piste terroriste de l'explosion. Selon nos informations, une vidéo d'une caméra de l'hôtel Donatello où résidait l'équipe française montre plusieurs individus s'affairer autour du véhicule pris pour cible, avant l'explosion.

Le 30 décembre 2021 à Djeddah (Arabie saoudite), avant-veille du départ du rallye Dakar 2022, le camion conduit par Philippe Boutron, avec son équipage composé de quatre autres Français, a explosé. Le pilote de 61 ans a été gravement touché aux jambes et a été rapatrié en France après avoir été opéré en Arabie saoudite.

"Je ne sais pas quand je pourrai remarcher", avait témoigné le 27 janvier sur l'antenne de France Bleu Orléans le pilote Philippe Boutron. Le PNAT, le parquet national antiterroriste, avait ouvert une enquête préliminaire le 4 janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.