MotoGP : Fabio Quartararo s’impose devant Johann Zarco, doublé français au Grand Prix du Portugal

Parti cinquième sur la grille, Fabio Quartararo a réalisé un superbe départ pour s’imposer à Portimao, dimanche et prendre la tête du championnat à égalité avec Alex Rins. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Français Fabio Quartararo offensif au guidon de sa Yamaha sur le circuit de Portimao, lors du Grand Prix du Portugal le 24 avril 2022. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Tout a souri à Fabio Quartararo (Yamaha), dimanche 24 avril, au Grand Prix du Portugal. Grâce à un excellent départ et une grande maîtrise tout au long de la course, le Français s’est imposé à Portimao devant son compatriote Johann Zarco (Ducati Pramac) et Aleix Espargaro (Aprilia). El Diablo a également profité de l’abandon du leader du championnat du monde, Enea Bastianini (Ducati Gresini), pour prendre la tête du classement des pilotes, à égalité avec Alex Rins (Suzuki).

Une course qui a viré à la démonstration. Cinquième sur la grille, Fabio Quartararo (Yamaha) s’est envolé dès le départ pour remonter en deuxième position, derrière Joan Mir. Aux avant-postes, les deux derniers champions du monde se sont livrés une belle bataille en piste, mais plus rapide, le Français est rapidement revenu dans les roues de l’Espagnol avant de le doubler au 4e tour, à l’aspiration. El Diablo a ensuite survolé la course en enchaînant les meilleurs tours pour creuser l’écart et passer la ligne d’arrivée en première position avec près de six secondes d’avance sur ses premiers poursuivants. 

La victoire attendra pour Zarco

Et si le champion du monde en titre a survolé la course, ses poursuivants se sont livrés une lutte plus intense. Parti en pole pour la septième fois de sa carrière, Johann Zarco a manqué le coche pour signer sa première victoire en MotoGP. Le Français s’est loupé au départ mais est parvenu à remonter en troisième place puis à doubler Joan Mir à son tour. Après avoir vu Quartararo et Zarco le doubler, le pilote Suzuki a ensuite vu Jack Miller (Ducati) revenir dans sa roue, de très près, et même de trop près. Au duel avec Mir, le pilote australien a entraîné l’Espagnol dans sa chute après 19 tours, ce qui a profité à Aleix Esparagaro, qui monte sur la troisième marche du podium. 

Au termes de cette course, marquée également par la chute d’Enea Bastianini, le leader du championnat, Fabio Quartararo est le quatrième pilote à s’imposer en Grand Prix après cinq manches cette saison. La lutte pour le classement des pilotes s’annonce donc très ouverte, et le Français s’empare de la tête du championnat avec 69 points, à égalité avec Alex Rins. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.