L'oeil du spécialiste : qui prendra la place de l'irremplaçable Daniel Elena, copilote historique de Sébastien Loeb ?

Un mois après sa séparation surprise avec son complice de toujours, le pilote alsacien est en quête de son remplaçant. Notre journaliste Gaël Robic passe en revue les candidats potentiels.
Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 3 min.

 Après le choc de la séparation, le temps de la réflexion. Un mois après l'éviction surprise de Daniel Elena, copilote historique de Sébastien Loeb, l'identité de son futur remplaçant dans le baquet de droite n'est pas encore connue. Seules certitudes : il sera expérimenté et francophone. De quoi singulièrement baliser la liste des candidats potentiels puisqu'ils ne sont pas nombreux à correspondre à ce portrait-robot.

Cette semaine encore, le téléphone tourne à plein régime en Angleterre.  Chez Prodrive, l'équipe de Loeb en rallye-raid, on fait une cour effrénée aux meilleurs copilotes de la discipline. Preuve que le pilote alsacien cherche toujours l'oiseau rare. On ne remplace pas Daniel Elena comme ça. Alors, qui pour relever le défi ? Petite revue d'effectif.  

Edouard Boulanger ? Révélation de la dernière édition du Dakar, cet ancien motard, nouveau venu dans le baquet de droite, est pour beaucoup dans la 19e victoire de Stéphane Peterhansel. Avec l’ingénieur lorrain, "M. Dakar" a mis la main sur une perle rare, désormais sous contrat avec X-Raid. Impossible qu'il rejoigne le nonuple champion du monde des rallyes.

Mathieu Baumel ? Considéré comme l’un des tous meilleurs copilotes de rallye-raid actuel, sous contrat avec Nasser al-Attiyah depuis huit ans, le Provençal dispose avec le Qatari d’un programme (très) complet : Coupe du monde des rallyes-raids, championnat WRC du Moyen-Orient et quelques épreuves du championnat d'Europe ERC. Bref, une saison bien chargée, là ou Loeb n’a que le Dakar à offrir. Impensable.

Des options tentantes mais improbables

Lucas Cruz ? Fidèle de Carlos Sainz, l'Espagnol devrait être de la partie dans le dernier défi du Matador : gagner le Dakar avec un véhicule hybride, de marque allemande. Inenvisageable option pour Loeb.

Jean-Paul Cottret ? Après 19 saisons – et sept victoires ! - au côté de Stéphane Peterhansel, "Polo" travaille désormais avec David Castera dans l'équipe de reconnaissance du Dakar, en charge de l'élaboration du tracé. Un contrat longue durée. Certes, tout est négociable. Mais Cottret est du genre fidèle. Peu probable, donc.

Michel Périn ? Après 17 participations et quatre victoires (trois avec Pierre Lartigue, une avec Nani Roma), le copilote marnais a tourné la page en 2018, après une dernière édition (et un abandon) associé à Bernhard Ten Brinke. A 64 ans, difficile de le voir sortir de sa retraite pour un dernier coup.

Alexandre Winocq ? Copilote de Nani Roma en 2021 (5e avec l'Espagnol), le Français a déjà un pied chez Prodrive. Navigateur et mécanicien hors pair, Winocq coche toutes les cases. Sauf une : il vient de s'engager avec Guerlain Chicherit pour l'édition 2022. Encore perdu !

Et s'il n'en reste qu'un…

Cyril Desprès ? Pour l'heure, le quintuple vainqueur moto du Dakar ne dispose d’aucun plan pour 2022. Focalisé sur son projet Gen-Z à hydrogène, à l'horizon 2023, le Français d'Andorre est disponible. Mais il ne se voit guère à la place de droite, malgré son sens reconnu de la navigation.

Marc Coma ? L'ancien grand rival de Desprès possède l'expérience (cinq victoires moto lui aussi), il parle français, mais après sa collaboration avec Fernando Alonso lors de l'édition 2020, l'éphémère directeur sportif du Dakar a récemment pris la direction de KTM Espagne. Difficile de le voir replonger, même pour Loeb…

Fabian Lurquin ? Associé à Mathieu Serradori depuis cinq ans, révélation du Dakar 2020 (une victoire d'étape, 8e du général), le Belge n’est pas le plus connu des navigateurs, mais s’affirme parmi les valeurs montantes du rallye-raid. Depuis deux ans, la paire franco-belge récolte les premiers fruits de sa collaboration. Ces derniers temps, son nom revient pourtant (très) régulièrement dans la conversation. Le Belge est dans la shortlist. Au cas où, difficile de refuser pareille proposition. Ce qui pourrait éventuellement conduire un certain... Daniel Elena à faire le chemin inverse dans le buggy SRT du pilote varois. L’engin idéal pour une revanche en 2022. Dakar fiction, peut-être...

Finalement, qu'en pense Sébastien Loeb lui-même ? "Je n’ai pas encore pris ma décision, assure le principal intéressé. J'ai acté les candidats, mais il n’y a rien de fait. J'ai encore un peu de temps, mais je voudrais me décider avant juin, afin de rouler cet été en essais avec la bonne personne."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.