Cet article date de plus de dix ans.

Red Bull dévoile sa nouvelle arme

Présentée ce mardi, la nouvelle monture d'Adrian Newey, la RB7 aura la lourde tâche de succéder à son aînée, championne du monde des pilotes et des constructeurs en 2010. L'écurie autrichienne espère bien continuer sa moisson de victoire en renouvelant sa confiance à ses deux flèches, Sebastian Vettel et Mark Webber.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Sa présentation était des plus attendues. Reine du plateau de F1 depuis deux saisons, la nouvelle monture de la firme autrichienne sera vraisemblablement la référence de la saison 2011. La RB7, au nez plus haut que sa devancière et dont l'aileron arrière diffère de la RB6, en raison d'un changement de règlement, sera pilotée, comme l'an passé par le duo Sebastian Vettel-Mark Webber, qui avait brillé en 2010. Succès assuré ? Adrian Newey, le directeur technique de l'écurie, préfère rester prudent. "Avec les changements de règles et l'interdiction du double diffuseur (qui accroissait énormément l'adhérence des monoplaces), tout est remis à plat. Nos simulations montrent que nous devrions être compétitifs en 2011. Mais ce ne sont que des simulations", a-t-il observé.

Côté pilotes, pas de changement. La paire Vettel-Webber, qui avait glané 9 victoires en 19 courses, a été reconduite. Au volant de la voiture la plus rapide du plateau (15 pole positions sur l'ensemble de la saison), l'Allemand était devenu le plus jeune pilote champion du monde. Son coéquipier, 3e en 2010, reste plus motivé que jamais pour lui succéder. "Je pars tête baissée, pour faire le meilleur boulot possible. Je vais débuter la saison mieux que l'an passé, quand ça n'avait pas été terrible. Ensuite, j'avais passé 80% de la saison à l'avant, ce qui était bien mieux", s'est-il souvenu. A 34 ans, l'Aussie abordera sa 10e saison en F1... L'année ou jamais ?

Horner : "De la confiance, pas d'arrogance"

Pour sa part, le directeur de l'écurie, Christian Horner s'est dit "confiant" pour la saison à venir, malgré les fortes attentes autour de sa voiture. "Si nous n'avions gagné aucun titre l'an passé, il n'y aurait pas ce genre d'attente, ni la pression qui va avec. Mais nous avons réussi cela, dans un délai très court. C'est un peu comme de gagner son premier Grand Prix", a-t-il analysé. "De là vient la confiance, mais pas l'arrogance. L'écurie aborde cette année très motivée, très impliquée", a expliqué Horner.

Avec 498 points, Red Bull a assommé la concurrence au classement des constructeurs, laissant son dauphin McLaren à 44 unités. "La saison à venir, avec ses 20 courses, sera la plus longue de l'histoire de la F1. Ce sera un challenge. Les performances des différentes équipes vont évoluer selon les circuits. Mais je suis confiant que, sur l'ensemble de la saison, nous avons tout ce qu'il nous faut", a lancé Horner, optimiste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.