Lewis Hamilton : "J'ai tellement rêvé de ça quand j'étais enfant"

Sacré champion du monde de Formule 1 pour la 7e fois de sa carrière, ce dimanche en Turquie, Lewis Hamilton a égalé Michael Schumacher comme pilote le plus titré de l'histoire. Pour le Britannique le scénario semblait inéluctable, comme déjà écrit dans le marbre, mais il n'a pas caché son émotion sur la ligne d'arrivée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les larmes ont coulé pour Lewis Hamilton en Turquie. (TOLGA BOZOGLU / POOL)

C'est en larmes que Lewis Hamilton a quitté l'habitacle de sa Mercedes ce dimanche après avoir remporté le Grand Prix de Turquie. En dépit des bonnes habitudes du Britannique et d'un sentiment de déjà-vu, remporter un 7e titre de champion du monde avait une saveur particulière. Michael Schumacher n'est plus seul au sommet, il a désormais Hamilton à ses côtés. Si ce dernier a esquivé la question l'interrogeant sur son sentiment au moment d'égaler la légende allemande, c'est dans ses émotions que se trouvait la réponse.

La leçon de 2007 encore en tête

"Je n'ai pas les mots (...). J'ai tellement rêvé de ça quand j'étais jeune. Je regardais tous les Grands Prix. J'espère qu'aujourd'hui, beaucoup d'enfants nous regardent et rêvent de la même chose. Ne laissez jamais personne vous dire que c'est impossible et ne doutez jamais de vous", a réagi le Britannique au micro de la FIA, retenant ses sanglots. Son quatrième titre consécutif a été acquis alors qu'il reste trois manches à disputer, avec une habituelle facilité mais Lewis Hamilton a rappelé que c'est dans l'échec que son appétit insatiable s'est forgé.

"J'ai bien retenu la leçon de 2007", a rigolé le néo-septuple champion du monde, du haut de ses 35 ans. Il n'a jamais oublié ce premier titre de champion du monde qui lui était promis, et finalement envolé lors du dernier Grand Prix de la saison 2007. Arrivé au Brésil en tête du classement des pilotes, il avait finalement terminé 7e et laissé Kimi Räikkönen s'emparer du titre si convoité, se faisant même dépasser dans la hiérarchie par Fernando Alonso. Un an plus tard, Lewis Hamilton devenait champion du monde pour la première fois, ne laissant pas filer sa deuxième chance.

Treize années se sont écoulées depuis la déception d'Interlagos, mais Lewis Hamilton a directement regardé en arrière et surtout autour de lui ce dimanche en Turquie. Le Britannique a remercié son équipe, ses partenaires et sa famille, face caméra mais aussi sur son compte Twitter. "A tous mes rivaux qui m'ont poussé à grandir et devenir meilleur, merci, je partage [ce titre] avec vous", a-t-il également écrit. Si le ton de ses paroles et de ses écrits avaient comme un air de révérence, Hamilton devrait continuer à écrire la légende de la Formule 1 la saison prochaine, à moins que sa prolongation de contrat chez Mercedes continue de traîner et qu'il choisisse de quitter la scène au paroxysme de la gloire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.