Cet article date de plus de dix ans.

GP de Monaco - Vettel s'impose

L'Allemand Sebastian Vettel s'est imposé sur le circuit de Monaco dans une course exceptionnelle. Parti en pôle, le champion du monde a résisté aux retours de Fernando Alonso (Ferrari) et de Jenson Button (McLaren) pour ramener une cinquième victoire en six courses. Vitaly Petrov (Lotus Renault) a connu une sortie de route, nécessitant une interruption de course, mais sans blessure.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Vainqueur de 5 courses sur 6, 58 points d'avance sur le deuxième Hamilton. Le début de championnat de Vettel est impressionnant. Quasi-parfait. Mais pour une fois, le pilote allemand a bataillé pour gagner son premier Grand Prix à Monaco. La faute à la concurrence de Button et Alonso, particulièrement remontés, et une stratégie à haut risque pour les pneumatiques. Après un bon départ, Vettel a perdu du temps lors de son premier arrêt (16e), laissant les commandes à Button qui a ainsi offert le 10.000e tour d'un McLaren en tête d'un GP. Montée avec des pneus super tendre, le Britanniques s'est échappé.

L'Allemand a repris les devants (37e) alors que Hamilton a écopé d'un drive through pour avoir causé une collision avec Massa. Le champion du monde a poussé ses pneumatiques tendre au maximum alors qu'elles sont prévues pour tenir au 40 tours. Pas d'arrêt au 56e tour. Ni au 66e tour. Alonson et Button en ont profité pour recoller aux basques de l'Allemand, laissant augurer une fin de course à suspens.

Course interrompue

L'évacuation du Russe Vitaly Petrov (Lotus Renault) en ambulance , accidenté au 69e tour, a mis un terme à une lutte fantastique entre Vettel, Alonso et Vettel, les trois champions du monde se retrouvant roue dans roue à quinze tours de la fin, l'Allemand, aux pneus très usés, réussissant non sans mal à contenir l'Espagnol et le Britannique, aux gommes plus fraîches. Un nouveau départ a ensuite été lancé, derrière une voiture de sécurité. Mais Vettel, chaussé de nouveaux pneus, a ensuite contrôlé sans peine ses poursuivants, pour couper la ligne d'arrivée.

Derrière ce trio, l'Australien Mark Webber, 4e du jour, devant le Japonais Kamui Kobayashi (Sauber), excellent 5e, remonte à la troisième place du classement, avec 79 points. L'Allemand Adrian Sutil (Force India) a fini 7e devant son compatriote Nick Heidfeld (Lotus Renault, 8e). Le Brésilien Rubens Barrichello, 9e, marque les premiers points de Williams en 2011, alors que le Suisse Sébastien Buemi (Toro Rosso) poursuit son bonhomme de chemin, marquant son 7e point de la saison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.