Formule 1 : les courses sprint ne détermineront plus l'ordre de départ des Grands Prix

Les dirigeants du championnat du monde de Formule 1 ont annoncé, mardi, la nouvelle organisation des six week-ends de course qui comprendront une course sprint le samedi.
Article rédigé par Hortense Leblanc, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Les monoplaces de Formule 1 lors du Grand Prix d'Australie, le 2 avril 2023. (MORGAN HANCOCK / AFP)

La Moto GP s'est inspirée de la Formule 1 pour créer des courses sprint avant chaque Grand Prix, et désormais la Formule 1 s'inspire de la Moto GP dans l'organisation de ses week-ends. Dès le Grand Prix de Bakou (Azerbaïdjan), du vendredi 28 au dimanche 30 avril, les courses sprint ne serviront plus de qualification pour la course du dimanche. La grille du Grand Prix sera déterminée par des qualifications le vendredi, et le samedi sera consacré à la qualification de la course sprint, puis au sprint lui-même.

Le résultat du samedi n'aura donc aucune incidence sur la grille du Grand Prix du dimanche. Ce format sera appliqué sur les six week-ends désignés pour accueillir une course sprint cette saison, à Bakou (Azerbaïdjan), Spielberg (Autriche), Spa-Francorchamps (Belgique), Losail (Qatar), Austin (Etats-Unis) et Interlagos (Brésil).

Alors que Stefano Domenicali, le patron de la F1, s'était prononcé "en faveur de la suppression des séances d'essais libres, qui sont bénéfiques aux écuries, mais qui ne plaisent pas au public", en mars, cette nouvelle organisation ne prévoit qu'une seule séance, le vendredi. Ce qui ne devrait pas plaire aux ingénieurs, qui récoltent des données et trouvent les meilleurs réglages pour les monoplaces durant les essais libres. "Je pense que nous avons encore besoin d’un peu d’essais pour régler la voiture. Cela favorisera les pilotes expérimentés si nous réduisons les séances d’essais et cela pourrait nuire à certains débutants", avait expliqué Otmar Szafnauer, directeur de l’écurie Alpine, en conférence de presse, avant le Grand Prix d'Australie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.