Cet article date de plus d'un an.

MotoGP : des courses sprint, 21 circuits au programme, du mouvement dans les écuries… Les nouveautés de la saison 2023

La saison de MotoGP débute, samedi à Portimao, avec une nouveauté au programme, la course sprint. Les pilotes prendront le départ de la course principale le lendemain.
Article rédigé par franceinfo: sport, Antoine Beert
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Fabio Quartararo (Yamaha) et Marc Marquez (Honda) lors des tests  sur le circuit d'Algarve à Portimao, le 11 mars 2023. (GIGI SOLDANO / AFP)

Le suspense sera-t-il aussi total que lors de la saison précédente ? Pour rappel, Francesco Bagnaia avait été sacré lors du dernier Grand Prix à Valence (Espagne) juste devant le Français Fabio Quartararo, pourtant longtemps leader au championnat du monde. La campagne 2023, qui débute le samedi 25 mars, à Portimao (Portugal), s'annonce tout aussi alléchante avec une lutte acharnée qui se disputera tout au long des 21 Grands Prix au programme, un record, et avec deux nouveaux circuits. La saison sera également rythmée par quelques autres nouveautés que Franceinfo: sport vous détaille avant le grand départ, dimanche.

La course sprint pourrait tout changer

C’est LA grande nouveauté de cet exercice 2023 : la course sprint. La MotoGP organise un nouveau rendez-vous qui devrait offrir un peu plus de spectacle chaque samedi après-midi. Cette course se déroulera sur la moitié du parcours principal (prévu le dimanche) et la grille de départ sera établie, comme pour le Grand Prix (et à la différence des courses sprint de F1), en fonction des résultats obtenus lors des qualifications, qui auront lieu le samedi matin.

Avec 252 points mis en jeu sur l’ensemble de la saison, la course sprint rapportera gros et sera primordiale dans l’attribution du titre en fin de saison. Car cette dernière comporte un barème élevé. En effet, le vainqueur sera récompensé de 12 points au classement général, soit la moitié des points attribués lors de la course principale du dimanche (25). La première expérimentation, samedi sur le circuit d'Algarve, en dira plus sur cette nouvelle formule qui, pour l'instant, ne fait pas l'unanimité parmi les pilotes.

18 pays et 21 GP au programme, un record

Grande première dans l’histoire de la MotoGP, la saison va s'échelonner sur 21 manches qui se disputeront dans 18 pays différents. Cette programmation record est due à l’arrivée de deux nouveaux circuits dans le milieu : le GP de Sokol au Kazahkstan, et celui de Buddh en Inde, qui se dérouleront respectivement lors des 9e et 14e manches. 

Hormis quelques mouvements dans le calendrier, les circuits des autres GP demeurent inchangés. Traditionnellement premier point de passage, le Grand Prix de Lusail (Qatar) se disputera à l'occasion de la 20e manche, juste avant la course de Valence qui mettra un terme à cette longue et riche saison.

Suzuki se retire, Ducati comptera huit motos

La composition du plateau 2023 va connaître quelques changements. Déjà, l'écurie Suzuki, titrée en 2020, s'est retirée, portant désormais à onze le nombre d'équipes à s'aligner sur la grille de départ. La formation Ducati a profité du retrait des Japonais pour ajouter deux motos supplémentaires en plus de ses six bolides déjà présents. De son côté, Honda conserve son total de six motos alors que Yamaha (équipe de Fabio Quartararo), ainsi que KTM promeuvent seulement deux pilotes chacun. Enfin, l'équipe Aprilia alignera quatre pilotes. Au total, ils seront 22 pilotes à se mesurer chaque week-end.

Francesco Bagnaia et sa Ducati parviendront-ils à conserver leur couronne ? Rien de sûr puisqu'une horde de pilotes peuvent tirer leur épingle du jeu pour déloger l'Italien de son trône. En effet, ils sont plusieurs à s'avancer avec un statut de favori : à commencer par les Français Fabio Quartararo (Yamaha), qui a une revanche à prendre, et Johann Zarco qui a excellé lors des essais hivernaux. Quant à Marc Marquez (Honda), l'octuple champion du monde devrait à nouveau jouer les premiers rôles. Deux prodiges, une légende et une meute de loups prêt à dégainer à la moindre erreur : tout est réuni pour assister à une grande saison de MotoGP.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.