Formule 1 - GP de Hongrie : le Français Esteban Ocon s'offre son premier Grand Prix, son dauphin Vettel disqualifié

Après un premier départ marqué par un incident impliquant plusieurs voitures et une interruption, Esteban Ocon a remporté à la surprise générale le Grand Prix de Hongrie devant Lewis Hamilton et Carlos Sainz. Sebastien Vattel, initialement deuxième, a été disqualifié.

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Esteban Ocon, vainqueur du Grand Prix de Hongrie, dimanche 1er août 2021. (XAVI BONILLA / XAVI BONILLA / AFP)

Le fameux "rendez-vous au premier virage" n'a jamais aussi bien porté son nom. Le Grand Prix de Hongrie, dimanche 1er août, a marqué les esprits par un crash sensationnel dès la première courbe après une erreur de pilotage du Finlandais de Mercedes, Valtteri Bottas. Cinq pilotes ont abandonné après ce strike géant.

C'était le premier temps fort dans une course au scénario fantastique, qui après un deuxième départ arrêté a profité au Français Esteban Ocon (Alpine-Renault), finalement vainqueur de son premier GP en carrière, juste devant Sebastian Vettel (Aston Martin), par la suite disqualifié en raison de l'absence de litre d'essence réglementaire à l'arrivée, et Lewis Hamilton (Mercedes), en mode kamikaze tout au long des 70 tours du Hungaroring.

Cinq abandons au premier virage

Rien ne laissait paraître un scénario comme celui-ci après des qualifications dominées, samedi, par les Mercedes. En course, Lewis Hamilton, parti en pole position devant Valtteri Bottas et Max Verstappen, est sorti indemne du premier virage du Hungaroring. Mais derrière le Britannique, une véritable partie de bowling s'est engagée. 

Mal parti, Vatteri Bottas a dérapé et a tapé au cul de la McLaren du Britannique Lando Norris (McLaren), qui s'est lui-même empalé sur le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull). Dans son élan, la monoplace de Bottas s'est déportée et a fini sa course dans celle de Sergio Perez (Red Bull). Juste derrière, au même endroit, Lance Stroll (Aston Martin) a également perdu le contrôle de sa voiture et a percuté Charles Leclerc (Ferrari), qui a lui-même accroché Daniel Ricciardo (McLaren). Ce strike général a provoqué l'abandon de cinq des pilotes impliqués, l'agitation du drapeau rouge et l'interruption de la course pendant 30 minutes. 

Une opportunité en or pour Esteban Ocon

Le départ qui a suivi a été tout aussi renversant. Le Britannique Lewis Hamilton a fait le choix surprenant de repartir sur la grille de départ en pneus intermédiaires, forcément seul. Tous les autres pilotes avaient pris la décision de se lancer depuis la voie des stands avec des pneus slicks sur une piste et un temps devenus ensoleillés. Une stratégie payante pour l’inattendu Esteban Ocon, huitième du premier départ et qui a attendu le retour aux stands précipité du septuple champion du monde pour prendre la tête de la course. 

Derrière, Max Verstappen, en tête du championnat du monde et reparti treizième, n’a pu jouer un rôle décisif en raison d’une monoplace trop endommagée. Tout le contraire de Lewis Hamilton, qui a amorcé une remontée à la recherche du temps perdu. Bien aidé par son coéquipier espagnol, Fernando Alonso, qui a longtemps bloqué le Britannique derrière ses roues, Esteban Ocon a ensuite résisté jusqu’au dernier tour aux tentatives répétées du quadruple champion du monde allemand, Sebastian Vettel. Hamilton, qui a finalement doublé l’Espagnol Carlos Sainz dans les derniers tours, a arraché le podium. La centième victoire en Formule 1 attendra.

14e Français vainqueur en Formule 1

Après sa deuxième place au GP de Sakhir en décembre 2020, Esteban Ocon obtient lui à 24 ans sa première victoire en Formule 1. Il succède à Pierre Gasly, dernier tricolore à avoir levé les bras dans un Grand Prix, il y a 329 jours, en septembre dernier du côté de Monza, en Italie. Il est le quatorzième pilote à inscrire son nom au palmarès des vainqueurs français en Formule 1. Tout simplement historique. 

Le duel Lewis Hamilton-Max Verstappen a quant à lui tourné court pour les deux pilotes en tête du championnat, puisqu'ils ont finalement terminé respectivement troisième et dixième sur la ligne d'arrivée. Au classement général, le Britannique (192 pts) reprend la tête au profit du Néerlandais (186 pts).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.