Cet article date de plus de deux ans.

Ferrari se sépare de Maurizio Arrivabene, Mattia Binotto nouveau directeur de l'équipe

Comme pressenti ces derniers jours, Ferrari a annoncé lundi le départ de son Team principal pour la Scuderia, Maurizio Arrivabene. L'Italien, en poste depuis quatre ans, paye la saison en demi-teinte de l'écurie du Cavalino Rampante. Il est remplacé par l'ancien directeur technique Mattia Binotto.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

Pour 2019, Ferrari chamboule tout. L'écurie de Formule 1 a officialisé lundi soir le départ de son directeur d'écurie, l'Italien Maurizio Arrivabene, arrivé en 2014. C'est l'actuel directeur technique de la Scuderia, Mattia Binotto (49 ans) qui lui succède. Les deux hommes étaient en conflit interne depuis plusieurs mois et un départ était envisagé. Ce matin, la Gazzetta dello Sport avait d'ailleurs annoncé la couleur en expliquant que la promulgation de Binotto ne devait plus tarder. 

"Après quatre années d’engagement et de dévouement sans faille, Maurizio Arrivabene quitte l’équipe. La décision a été prise avec la direction générale de la société après de longues discussions concernant les intérêts personnels à long terme de Maurizio ainsi que ceux de l'équipe elle-même. Ferrari souhaite remercier Maurizio pour sa précieuse contribution à la compétitivité croissante de l’équipe au cours des dernières années et lui souhaite le meilleur pour ses projets futurs" a écrit l'écurie dans un communiqué.

Binotto favori de John Elkann

Selon les informations de la presse italienne, c'est le président de l'écurie lui-même, John Elkann, qui aurait pris la décision de se séparer de Maurizio Arrivabene. Le désormais ex directeur de l'écurie ne totalise que 14 victoires en Grand Prix depuis son arrivée en 2014 et n'a pas réussi à obtenir les résultats escomptés ces dernières saisons. De plus, la direction italienne n'aurait pas vraiment apprécié les sorties médiatiques de son manager, qui a critiqué à plusieurs reprises le département technique de la Scuderia. Il sort donc par la petite porte. 

À l'inverse, Mattia Binotto obtient la promotion qu'il attendait. Courtisé par Mercedes et Renault  il fait partie des anciens de la maison puisqu'il est arrivé chez Ferrari en 1995. À l'époque, il était le protégé de Sergio Marchionne, ancien patron de l'écurie. Binotto aura donc la lourde tâche de redorer le blason de l'écurie au cheval, qui attend un titre en Formule 1 depuis 11 ans et le dernier sacre de Kimi Raikkonen. Il devra donc bien s'entendre avec Sebastian Vettel et le nouvel arrivant Charles Leclerc pour enfin espérer battre Mercedes en 2019. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.