F1 : Max Verstappen arrache sur le fil la pole au Grand Prix de Monaco devant Fernando Alonso, Esteban Ocon finalement troisième

Le pilote Red Bull a décroché sa troisième pole position de la saison au terme d'une séance de qualifications aux multiples rebondissements.
Article rédigé par Justine Saint-Sevin
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le pilote Red Bull, et double champion du monde en titre, Max Verstappen, lors des essais du Grand Prix de Monaco, le 27 mai 2023. (HASAN BRATIC / AFP)

Insubmersible ! A Monaco, le champion du monde en titre Max Verstappen a encore fait l'étalage de ses nerfs d'aciers. Au bout d'une Q3, qui a successivement vu Esteban Ocon, Charles Leclerc ou encore Fernando Alonso s'installer sur la première place provisoire de la grille, c'est finalement le pilote Red Bull qui a devancé ses opposants lors du dernier tour pour arracher sa troisième pole de la saison, samedi 27 mai.

Fernando Alonso (Aston Martin) doit se contenter de la deuxième place pour 84 petits millièmes. Le local de l'étape, Charles Leclerc (Ferrari), initialement attendu en troisième position, a été rétrogradé à la sixième place. Les commissaires de la course lui reproche d'avoir "inutilement gêné" Lando Norris (McLaren), alors lancé dans un tour rapide. 

Alpine se reprend, Pérez dans le mur

Une pénalité, qui fait les affaires du Français Esteban Ocon. Son Alpine glisse de la quatrième à la troisième place de la grille. Son meilleur positionnement sur une grile de départ depuis les GP d'Italie en 2017 et de Belgique en 2018.

Le Français, qui a cru un temps tenir la première pole de sa carrière, a assuré "avoir lâché tous les chevaux sur le dernier tour comme il fallait (...), cela s'est joué à pas grand chose. On a fait une très bonne qualif, on est content. Cela nous laisse de l'espoir pour demain", dimanche, confiait-il au micro de Canal+.

Pierre Gasly s'élancera lui de la septième position entre les Mercedes de Lewis Hamilton et George Russell. Lewis Hamilton a d'ailleurs limité la casse après s'être fait peur. Passé in extremis en Q1, puis en Q2, il occupera la sixième place. George Russell est huitième.

Le destin du coéquipier de Max Verstappen, Sergio Pérez, est lui venu rappeler que les circuits urbains ne pardonnent rien.

Même à un pilote qui était parvenu à les dompter en ce début de saison, assez pour qu’on lui colle l’étiquette de roi. Sorti victorieux des Grands Prix de Djeddah et Bakou, Sergio Perez, qui s’était imposé à Monaco l’an passé, n’a pas passé la Q1. Sa monoplace a tapé le mur avant d’être évacuée par grue. Il partira en dernière position (20e).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.