Cet article date de plus de quatre ans.

Dakar 2017 : la 10e étape du Dakar à la loupe

Après l'annulation de la neuvième étape, la course reprend ses droits avec la 10e étape entre Chilecita et San Juan. Au menu, une spéciale de 449km douloureuse notamment pour les motards avec une partie "trial". La navigation pour les autos sera aussi l'un des enjeux de cette avant-dernière étape.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le pilote Stéphane Peterhansel (Peugeot) (ERIC VARGIOLU / E.V.A.)

La spéciale du jour

En Argentine, le climat et un glissement de terrain ont faussé la cours.Il ne reste donc que deux étapes pour les pilotes pour faire la décisions. Contrairement aux étapes précédentes, le parcours ne devrait pas être amputé ce qui laisse présager d'une belle bagarre entre les leaders, notamment chez les autos où le duel Loeb-Peterhansel tient tout le monde en haleine.

Le parcours

Sur les pistes argentines "les bras, les épaules et les jambes des motards seront mis à rude épreuve" annonce le site du Dakar. La raison? Un long passage de "trial" au début de la spéciale qui pourrait faire des dégâts. La suite du parcours devrait être plus roulante, mais la navigation sera un enjeu majeur de cette 10e étape où la moindre erreur pourrait se payer cash et se facturer en minutes de retard. 

Les enjeux​

La neuvième étape annulée en raison d'un glissement de terrain a gelé les positions. Vainqueur en moto mardi à Salta (Argentine), Joan Barreda a remporté sa deuxième étape de l'épreuve, mais c'est Sam Sunderland (KTM) qui a fait la bonne affaire du jour. Arrivé avec seulement 3’54'' de retard sur Barreda, le Britannique fait la bonne affaire du jour en augmentant son avance au classement général. Il s'est classé 3e derrière son coéquipier Matthias Walkner. Vainqueur à Oruro, le pilote KTM se rapproche de la victoire finale. A moins que le vétéran Paulo Goncalves (Honda) ou le français Adrien Van Beveren (Yamaha) viennent eux aussi apposer leur nom au palmarès de l'édition 2017.

Côté autos, le mano a mano continue entre les Peugeot de Stéphane Peterhansel et de Sébastien Loeb. Vainqueur mardi, Sébastien Loeb a remporté son troisième succès et a repris les commandes de la course devant Peterhansel. Il possède un peu moins de deux minutes d'avance sur Monsieur Dakar. "Le match est super serré avec Stéphane, toujours, avait réagi Loeb après sa victoire, sur le site du Dakar. Il roule vraiment vite, il ne fait pas de faute. Sur les hors-piste, il m'en reprend, sur la piste, je lui en reprends et, au final, ça joue très serré."

Chez les quads, le Russe Sergey Karyakin a pris la première place. Il possède un beau matelas (+6'57'') sur le Français Axel Dutrie. Chez les camions, le duo Russe Dmitry Sotnikov et Eduard Nikolaev se tire la bourre pour la victoire finale (moins deux minutes d'avance).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.