VIDEO. Ces 19 images que l'on retiendra de la carrière d'Usain Bolt

Le roi du sprint jamaïcain va tirer sa révérence à la fin des Mondiaux d’athlétisme qui ont lieu du 4 au 13 août à Londres. Neuf ans après son explosion à Pékin en 2008, retour sur une carrière exceptionnelle.

Il fait ses adieux. Dimanche 13 août, Usain Bolt foulera pour la dernière fois une piste d’athlétisme lors d’un grand championnat. Il court vers ses 31 ans - il les fêtera le 21 août - et laissera derrière lui une montagne de records et de titres.

Depuis son entrée fracassante dans le paysage de l’athlétisme lors des JO de Pékin (Chine) en 2008, le Jamaïcain a repoussé les limites humaines. Il a établi des marques sur le sprint (100, 200 et 4x100 m) qu’on avait du mal à imaginer. Tout en y ajoutant la manière.

Huit titres olympiques, 11 titres mondiaux

Personne n’oubliera ces images du 100 m à Pékin où il bat le record du monde (9"69) en écartant les bras à 15 mètres de la ligne. Un chrono qu'il améliorera de 11 centièmes l'année suivante aux Mondiaux de Berlin. Personne n’oubliera non plus la façon dont il a battu, à deux reprises (19"30 puis 19"19), le record de Michael Johnson sur 200 m (19"32), record que beaucoup pensait intouchable.

A Londres, Usain Bolt, l’athlète le plus médaillé de l’histoire du sprint aux JO (huit titres) et le plus médaillé des Mondiaux d’athlétisme (11 titres), a encore une course pour compléter sa collection d’or. Car son avant-dernière, la finale du 100 m, a tourné au vinaigre, samedi 5 août, avec une décevante 3e place à l'arrivée. Reste désormais un ultime tour de piste, sur le relais 4x100 mètres, dont la finale aura lieu samedi 12 août.

Le sprinteur jamaïcain Usain Bolt après son troisième titre olympique sur 200 m à Rio le 19 août 2016
Le sprinteur jamaïcain Usain Bolt après son troisième titre olympique sur 200 m à Rio le 19 août 2016 (JULIEN CROSNIER / DPPI MEDIA)