Candidature du Qatar aux Mondiaux d'athlétisme : le patron du PSG entendu et placé sous le statut de témoin assisté

Nasser Al-Khelaïfi a été entendu dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption au sein de la Fédération internationale d'athlétisme.

Le patron du PSG Nasser Al-Khelaïfi au Parc des princes, à Paris, le 29 novembre 2017.
Le patron du PSG Nasser Al-Khelaïfi au Parc des princes, à Paris, le 29 novembre 2017. (FRANCK FIFE / AFP)

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi a été entendu mercredi 20 mars par les juges et placé sous statut de témoin assisté dans une enquête anti-corruption, a appris franceinfo samedi 23 mars, confirmant une information du site Mediapart.

Il était entendu dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption au sein de la Fédération internationale d'athlétisme, en marge de la candidature du Qatar à l'organisation des Championnats du monde d'athlétisme 2017. La compétition avait finalement été attribuée à Londres. L'édition 2019 va en revanche se dérouler à Doha, sur le sol qatari.

Des Mondiaux d'athlétisme aux JO

Nasser Al-Khelaïfi, également patron de la chaîne beIN Sports, est le président de Qatar Sport Investments, société dont le fonds souverain du Qatar est actionnaire et qui investit massivement dans le secteur du sport.

L'information judiciaire, ouverte par les juges d'instruction Renaud Van Ruymbeke et Bénédicte de Perthuis pour "corruption active" vise également les conditions d'attribution des JO de Tokyo 2020 et de Rio 2016. Nasser Al-Khelaïfi clame son innocence.

En Suisse, le président du Paris Saint-Germain est par ailleurs soupçonné de corruption pour l'acquisition des droits télé des Coupes du monde 2026 et 2030.